Votre panier est vide  Votre compte

récifal

"Sauvetage" des récifs et pierres vivantes en récifal, un paradoxe commercial !

  • Par lbno
  • Le 25/10/2019

"Sauvetage" des récifs et pierres vivantes en récifal, un paradoxe commercial !

 

   Le démarrage d'un aquarium d'eau de mer récifal avec 100 % de pierres "mortes" devient la norme dans la pratique récifaliste. On sait à présent que le marché aquariophile propose des roches inertes d'une qualité telle qu'elles ne présentent absolument aucune différence physico-chimique que les pierres vivantes que l'on arrachait autrefois aux écosystèmes marins naturels. Proposez encore aujourd'hui des pierres vivantes importées dans ses bacs d'animalerie ou sur son catalogue de vpc a quelque chose d'écologiquement "décalé" et d'irresponsable quand on est un professionnel de l'aquariophilie.

Le paradoxe écologique des commerçants sauveteurs des récifs !  

   Tout commerçant associant conscience naturaliste et activité commerciale doit cesser à présent de proposer des pierres vivantes et approuver et inciter ses clients débutants récifalistes à démarrer leurs aquariums d'eau de mer avec des pierres mortes. Il est bien évident par exemple que les programmes de sauvetage des récifs conduits ou soutenus par des commerçants qui proposent encore des pierres vivantes importées dans leurs boutiques a quelque chose d'écologiquement illogique. À la décharge de ses revendeurs écologiquement discordants on pourra admettre qu'hier encore ils ignoraient l'existence d'Aquamicrofaune et de ses produits précisément destinés à ensemencer les pierres mortes lors du démarrage d'un récifal. Aussi malsonnant leur discours est-il au regard de l'évolution aquariophile certains professionnels font encore valoir la difficulté de se procurer de la microfaune pour justifier leur commerce de pierres vivantes... Ce qui en dit long sur leurs compétences ou sur leur mauvaise foi mercantile sans limite ! 

Aucune excuse valable ne justifie aujourd'hui le commerce de pierres vivantes

  Aujourd'hui, tout du moins sur le marché français, quel revendeur de poissons et coraux et de pierres pour récifal peut prétendre n'avoir jamais entendu parler dessouches d'ensemencement en microfaune proposées sur la boutique d'Aquamicrofaune ? Et, compte tenu des retours et avis que l'on peut lire partout sur les réseaux sociaux thématisés récifal, quel revendeur de pierres vivantes pour aquarium récifal peut encore nier la qualité et l'efficacité des produits Aquamicrofaune ? Quel professionnel sérieux peut aujourd'hui contester avec des arguments scientifiquement objectifs qu'il y a une différence bio-fonctionnelle entre un récifal démarrer "à l'ancienne" avec des pierres vivantes et un récifal démarrer de façon moderne et respectueux de l'environnement avec des pierres inertes ? Je sais que certains importateurs font valoir comme pratique faussement vertueuse que les pierres vivantes qu'ils commercialisent ne sont plus à présent violemment arrachées aux récifs mais "délicatement" ramassées sur l'estran... Quand on connaît l'extrême fragilité d'un milieu comme l'estran on est obligé de se dire que cela ne vaut guère mieux !

Privilégier les commerçants proposant des pierres mortes et le démarrage récifal sans pierres vivantes  

   Les commerçants écologiquement dépassés proposant encore dans leurs boutiques des pierres vivantes importées ( peu importe d'où ! ) vont à l'encontre de la nouvelle image que nous voulons donner aux décideurs de notre passion récifale. En choisissant de démarrer leurs bacs récifaux sans pierres vivantes les nouvelles générations d'aquariophiles d'eau de mer ( écologiquement "éveillés" ! ) sont tout naturellement en train d'écarter du marché ces "anciens" commerçants. Non seulement ils n'achètent plus leur pierres vivantes ( qui plus est vendues à prix d'or ! ) mais, pour leurs achats de vivants ( coraux, poissons, détritivores, etc.) les nouveaux récifalistes se tournent aussi de plus en plus vers les boutiques qui font la promotion sur leur site de la méthode de démarrage récifal 100 % pierres "mortes". Pour plus encore favoriser cette pratique écologique certains commerçants proposant des coraux de grande qualité, comme Coral Biome par exemple ici, proposent leur gamme de pierres "mortes" en conseillant Aquamicrofaune pour leur ensemencement ! Sauver les récifs ce n'est pas seulement combler les dégâts déjà fait en ré-implantant des coraux, même s'il s'agit bien entendu d'une démarche louable ; c'est aussi et surtout ne plus occasionner ces dégâts... donc commencer par ne plus vendre de pierres vivantes !