Le blog de l'aquariologue

Image aquariologue

20 000 visiteurs par mois ! Près de 400 articles traitant de la maintenance d'un aquarium d'eau de mer récifal. Comment démarrer un aquarium d'eau de mer ? Comment l'entretenir ? Comment solutionner les principaux problèmes de maintenance ? etc. Ce blog d'un aquariologue profesionnel constitue une précieuse source d'information qui se révèle idéalement au hasard des clics sur les nombreux liens internes proposés dans le coeur même des articles publiés. N'hésitez pas à compléter votre lecture en exposant vos questionnements personnalisés via le service de conseils aquariophiles 100% gratuits

Retrouvez les articles du blog résumé en vidéo-texte sur Youtube : S abonner youtube

  • AU DELÀ DES LAMENTATIONS, L'ART D'ÊTRE AQUARIOPHILE

    • Par lbno
    • Le 31/07/2021

    AU DELÀ DES LAMENTATIONS, L'ART D'ÊTRE AQUARIOPHILE

    Aucune description de photo disponible.


     

     * Cet article a d'abord été publié sur la page facebook d'Aquamicrofaune

          Les plaintes de ceux qui plient sous le poids de la croix du récifal s'élèvent sur les réseaux sociaux ! À les entendre on croirait que la pratique récifale est un supplice. Mais ces lamentations ne sont rien de plus que la projection exacerbée d'une catégorie "d'aquariophiles", celle de ceux qui aiment à se compliquer les choses pour donner plus de mérite à leurs réussites ponctuelles et éphémères. Leur pratique se réduit à un rapport humain-machine ! Leurs critères d'appréciation de l'objet aquarium sont purement fonctionnels et esthétiques, les mêmes qu'ils appliquent à leurs voitures. Mais l'Aquariophilie se pose à un autre niveau existentiel.

          Ce que vise à révéler l'aquarium est moins l'ingéniosité technique ou artistique de l'Homme mais la dynamique écologique de la Nature. Veillez à ce que cette dernière ne manque de rien pour s'épanouir en captivité, telle est la tâche de l'Aquariophile. Quand il n'y parvient pas, il doit écouter la plainte de la Nature insatisfaite, se pencher plus attentivement encore vers elle plutôt que de pleurer publiquement sur son propre sort et chercher le réconfort et la complicité morbide des autres suppliciés.

         La Nature qui va mal n'a généralement pas besoin de grand chose pour aller mieux. Et ce pas grand chose se trouve le plus souvent dans l'essentiel, son essentiel à Elle et non celui de l'Homme qui veut la contraindre à désirer ce qu'il désire. Comme par miracle, c'est quand on écoute la Nature plus que soit même que l'Aquariophilie devient plus simple ou du moins plus légère en sa problématique pratique.