Votre panier est vide  Votre compte

Le blog de l'aquariologue

Image aquariologue

Près de 300 articles traitant de la maintenance d'un aquarium d'eau de mer récifal. Comment démarrer un aquarium d'eau de mer ? Comment l'entretenir ? Comment solutionner les principaux problèmes de maintenance ? etc. Ce blog d'un aquariologue profesionnel constitue une précieuse source d'information qui se révèle idéalement au hasard des clics sur les nombreux liens internes proposés dans le coeur même des articles publiés. N'hésitez pas à compléter votre lecture en exposant vos questionnements personnalisés via le service de conseils aquariophiles 100% gratuits

Retrouvez les articles du blog résumé en vidéo-texte sur Youtube : S abonner youtube

Le récifal autonome... Simple comme Nature 

  • Par lbno
  • Le 07/02/2020

Le récifal autonome, simple comme Nature

   Que cela soit en aquariophilie d'eau douce ou en aquariophilie d'eau de mer l'idée de l'aquarium autonome a toujours été en questionnement. Å ce dernier certains aquariophiles répondent de manière péremptoire que cela est impossible car un aquarium n'a rien de naturel. D'autres aquariophiles plus naturalistes en esprit, dont je fais partie, posent la Nature comme élément essentiel et fondamental du concept "aquarium". Dans le premier cas la démarche fonctionnelle aquariophile sera logiquement orientée vers la recherche du système artificiel le plus performant. Dans la seconde il s'agira de mettre à disposition de la Nature captive ce dont elle a besoin pour oeuvrer écologiquement, au possible sans artifice. 

Le récifal autonome, un point de vue aquariophile

    "Mettre à la disposition de la Nature..." N'est-ce pas là la preuve qu'un aquarium n'est pas naturel et que sans l'homme il ne peut fonctionner ? Accepter ce raisonnement binaire ( Nature/Homme ) c'est penser "à l'ancienne" ! Aujourd'hui le rapport Nature/Homme peut et doit se concevoir comme une complétude. Ce type de relation est dit "écosystémique". Il ne s'agit pas là d'une notion écologique idéalisée d'ordre moral mais, de la part du récifaliste, d'une relation véritablement et résolument productive et intéressée. En l'occurrence, l'aquariophile donne à la Nature ce dont elle a besoin pour faire un récifal aussi beau que nature et bien évidemment viable et sans trop de problème de maintenance . Bien sûr qu'un aquarium ne peut fonctionner bien longtemps sans intervention humaine ! Quand nous parlons ici de récifal autonome nous n'entendons pas "récifal sauvage livré à lui-même" mais récifal écologiquement naturel. Le qualificatif "autonome" se rapporte ici à l'écosystème et à sa dynamique vitale intrinsèque. Autrement dit, laissons faire ce que la Nature sait et peut faire dans et pour notre bac. Avant d'envisager des substituts technologiques et chimiques à la Nature donnons-lui au moins les moyens de s'exprimer !   

Le récifal autonome, une affaire de confiance

   N'oublions jamais que l'aquarium est conceptuellement un moyen d'observation pratique pour naturaliste. Gérer un aquarium avec l'approche écosystémique ce n'est pas priver la Nature captive de lumière, de chauffage, de nourriture, de soins divers... c'est juste et simplement lui faire un minimum confiance. Et quand on parvient à lui faire confiance tout en restant attentif à ses besoins la Nature sait parfaitement gérer le microcosme récifal qu'est notre aquarium marin. Peut-on laisser la Nature faire ce qu'elle veut dans un aquarium ? Bien sûr que non !  La Nature captive a des limites fonctionnelles qu'il appartient à l'aquariophile d'appréhender relativement à son propre bac. Par exemple, la Nature voudra faire pousser un corail ou faire croître une poisson sans se soucier de l'espace et du volume disponible ou elle continuera à dégrader les déchets sans considérer que l'aquarium n'a pas le pouvoir de dissolution ou de dispersion de l'océan. Appréhender les limites de la Nature dans un milieu fermé ( ou semi-ouvert plus exactement ) est précisément le rôle de l'aquariophile et même ce qui nourrit par essence sa passion. On fait mieux et plus confiance à la Nature dans son récifal quand on la connaît. 

Le Récifal autonome, un trait d'union naturaliste

   On est pas forcément aquariophile parce que l'on possède un magnifique aquarium dans son salon ;  de nombreuses personnes, souvent financièrement très aisées, sont propriétaires d'aquariums magnifiques sans être pour autant eus-mêmes aquariophiles. Être aquariophile ce n'est pas fuir les contraintes imposées par la Nature pour uniquement jouir de la beauté d'un récifal c'est au contraire les recevoir comme une invitation à une union écologique ( au sens noble du terme ) plus intime et profonde. Plus on est proche de la Nature de son récifal plus on lui accorde d'autonomie pour qu'elle puisse s'épanouisse... Et par conséquent plus on dispose de temps pour la contempler ! À contrario et paradoxalement, plus on cherche à brider l'écosystème naturel de son récifal par des artifices technologiques et chimiques, plus on devient esclave de la technicité et moins on profite de son aquarium authentiquement, c'est-à-dire comme un trait d'Union entre la Nature et Soi.