Votre panier est vide  Votre compte

Traitement radical des cyanobactéries en récifal, la molécule "secrète"

  • Par lbno
  • Le 17/10/2019

Traitement radical des cyanobactéries en récifal, la molécule "secrète"

Produit danger

   Certains récifalistes vantent l'efficacité de produits connus pour traiter le problème des cyanobactéries en récifal. Cet article n'a pas pour objectif de remettre en cause les qualités exterminatrices de ces produits anti-cyano mais d'expliquer sur quel principe actif repose cette efficacité. Il n'est même pas besoin de citer de marques précises d'anti-cyanobactéries radicaux pour aquariums car toutes, à ma connaissance, ont à disposition le même et unique moyen chimique capable de provoquer la destruction foudroyante d'un micro-organisme tel que la cyanobactérie

Comment on détruit des cyanos en 3 jours en récifal ? Un secret de Polichinelle !

   On entend souvent des récifalistes reprocher aux fabricants d'anti-cyano radicaux pour aquariums de ne pas révéler la composition de leurs produits sur les flacons. Mais quand on a vraiment envie de savoir ce que l'on met dans son propre bac il suffit de se tourner vers la science pour trouver les réponses. À ma connaissance il existe un seul et unique moyen de faire disparaître en quelques heures ou quelques jours des cyanobactéries dans un récifal sans porter préjudice ( du moins pas immédiatement et directement ) aux macro-organismes eucaryotes, autrement dit globalement aux organismes qui ne sont pas des bactéries : Il faut "simplement" bloquer, par l'emploi de bactériostatiques, le moyen génétique par lequel les cyanobactéries synthétisent les protéines. La substance chimique bactériostatique généralement utilisée dans les produits anti-cyano radicaux est l'érythromycine. 

Les effets très indésirables du traitement chimique des cyano en récifal 

  L'érythromycine ou toutes autres macrolides ( molécules antibiotiques ) aura plus ou moins d'effet selon la sensibilité des différentes espèces de bactéries. Certaines populations spécifiques seront absolument exterminées tandis que d'autres subiront "seulement" une diminution de leur population au strict minimum afin qu'elles puissent se reconstituer après le traitement. C'est sur ce principe que fonctionnent les antibiotiques "relativement sélectifs" employés en médecine humaine. Or, il se trouve que les cyanobactéries, qui comme chacun le sait sont des bactéries, font partie des quelques espèces dites moyennement résistantes aux bactériostatiques. "Moyennement résistantes" c'est moins que "résistantes" mais plus que "sensibles". Les cyanobactéries sont en tous cas plus résistantes aux antibiotiques bactériostatiques que les espèces dites sensibles que sont les bactéries ( aérobies et anaérobies ) qui assurent les processus de minéralisation dans les cycles biogéochimiques du carbone, de l'azote, des phosphates... Par conséquent il découle une logique aquariologique IM-PLA-CABLE : Quand vous constatez que les cyanobactéries ont été exterminées par le traitement anti-cyano chimique vous avez la certitude à 10000 % que les "bonnes" bactéries ont déjà succombé dans leur totalité ! Vous pensez bien que s'il existait une substance chimique capable de détruire les cyanobactéries sans nuire à aucun autre organisme on l'aurait depuis longtemps exploitée massivement pour lutter contre les invasions en milieu naturel ! 

Un peu plus d'antibiotiques anti-cyanos pour continuer à plaire aux récifalistes 

   Bien entendu il est facile de reconstituer le cheptel bactérien utile à l'aquarium en réensemençant après un traitement chimique radical contre les cyanobactéries en récifal mais le problème n'est pas là. Il est que la plupart des récifalistes qui vantent l'efficacité des traitements radicaux contre les cyanobactéries n'ont pas conscience que leur bac va assurément traverser une période de disfonctionnement des processus biogéochimiques. Il est écologiquement impossible qu'une telle rupture dans l'écosystème, aussi passagère soit-elle, soit sans conséquences néfastes sur le bac à moyen terme. Généralement l'effet et suffisamment éloigné de la cause pour que le récifaliste satisfait du traitement anti-cyano radical ne les rapproche pas... La plupart du temps cet effet est une nouvelle invasion de cyanobactéries toujours un peu plus résistantes aux antibiotiques. Et oui, il faudra donc toujours augmenter les doses de macrolides dans les flacons pour rester apprécié sur le marché aquariophile des anti-cyanos radicaux !

Mise en garde et conclusion

    Si j'ajoutais la dose ad-hoc d'antibiotiques bactériostatiques dans un des trois seaux constituant le kit anti-cyanobactéries naturel que je propose il est certain qu'en quelques semaines l'efficacité radicale des produits anti-cyano Aquamicrofaune serait partout vantée sur les réseaux sociaux. Je le répète, cet article ne vise pas à mettre en doute l'efficacité des produits radicaux anti-cyanobactéries pour aquarium d'eau de mer. Je n'ai jamais eu à utiliser moi-même ce type de traitement chimique mais les témoignages de son efficacité radicale sont légion.  Il faut simplement que les récifalistes aient parfaitement conscience de leur acte de maintenance aquariophile quand ils versent ce genre d'anti-cyano dans leurs bacs.

Sur le plan de la rapidité d'efficacité le kit anti-cyano proposé par Aquamicrofaune ne joue absolument pas dans la même cour aquariologique ;  il vise la Cause probable profonde des invasions répétées de cyanobactéries dans les aquariums et son action est résolument durable. Dans le cas d'une invasion foudroyante de cyanobactéries menaçant la survie des animaux du bac récifal l'usage d'un anti-cyano radical peut s'avérer le traitement contraint. Mais alors, une fois les cyanobactéries disparues l'ajout du kit anti-cyano Aquamicrofaune limitera, pour ne pas dire annulera les contre-indications du traitement chimique radical. Les traitements radicaux ne sont pas foncièrement mauvais pour les aquariums ; il faut juste ne pas oublier que ce sont des antibiotiques. Par conséquent, quand les cyanobactéries ne menacent pas la survie du bac, privilégiez toujours le traitement anti-cyano naturel et évitez les traitements anti-cyanobactéries radicaux. En aquariophilie non plus les antibiotiques ne sont pas automatiques ! 

 

 

bactéries récifal aquarium eau de mer cyanobactéries Traitement cyanobactéries anti-cyanos aquarium comment lutter contre les cyanobactéries