Votre panier est vide  Votre compte

Un récifal full sps pour débutant, le top du top de l'aquariophilie  

  • Par lbno
  • Le 29/12/2018

Un récifal full sps pour débutant, le top du top de l'aquariophilie  

   On a jamais vu de parfaits débutants en aquariophilie d'eau douce commencer par maintenir des discus sauvages dans leurs bacs... ni même d'ailleurs, ou alors de manière très exceptionnelle, avec des discus d'élevage. Pourquoi donc ? Parce que bien évidemment il s'agit d'animaux exigeants quant à la maintenance, notamment en ce qui concerne le taux de nitrates. Généralement le débutants en aquariophilie d'eau douce commence à se "faire la main" aquariophile avec des poissons vivipares robustes et quelques Cyprinidés  et Characidés capables de supporter de relatives entorses aux respects des paramètres idéaux pour leur maintenance. Les aquariophilies débutants en aquariophilie d'eau douce seraient-ils plus lucides et raisonnables sur la réalité des degrés de difficultés de maintenance en aquariophilie que les débutants récifalistes ? C'est en tout cas ce que nous devons penser quand nous constatons l'orientation full sps que prennent immédiatement une majorité de récifalistes en herbe.

Full sps ! full sps ! full sps ! en attendant on fait place net  

   "Je veux faire des coraux durs moi, c'est le top je trouve, les coraux mous c'est trop faciles "... Il s'agit là du type de propos que nombre de commerçants en aquariophilie d'eau de mer ont dû entendre plus d'une fois. Parfois, et je peux moi-même en témoigner dans ma pratique professionnelle, ces propos sont même tenus par des débutants qui n'ont pas la moindre expérience préalable en aquariophilie, ni en pratique ni en théorie, au point de ne pas même savoir ce qu'est le cycle de l'azote ! Ils ont compris qu'il fallait attendre que ce cycle passe avant de mettre du macro-vivant dans leur bac, mais ils ne savent pas vraiment trop pourquoi. "Ah ok, ben je vais attendre", disent-ils quand on leur explique, sans même avoir manifestement envie d'en savoir plus. La plupart heureusement sera effectivement assez patient pour attendre quelques semaines avant de courir les boutiques. Ce temps toujours trop long quand on débute ( on a tous connu cela ) ils le passent, s'il n'ont aucune notion d'écologie aquariophile,  à maudire les algues qui se succèdent pendant la phase de rodage biochimique du futur récifal. D'autres, malignement conseillés par des commerçants ( qui adorent les débutants naïfs ! ) auront déjà employé leur premier produit chimique, en l'occurence un anti-algues hyper efficace exterminant ces végétaux disgracieux en seulement quelques heures ; si si cela existe croyez-moi. Le reste du temps est passé comme il se doit quant on débute ( et ensuite ! ) à étudier l'écologie récifale... Non je plaisante malheureusement...

Full sps ! full sps ! full sps ! en attendant de vous possédez...

   Le reste du temps de rodage est passé par les débutants en récifal pas bien informés à regarder les vidéos faisant la promo des autres produits chimiques ( il y en a un pour chaque chose, c'est bien fait tout de même ), à régler le super écumeur qu'on a acheté avec tout le package high tech mais qui se demande toujours ce qu'il doit faire pour l'instant. Ah si, il oxygène l'eau, au cas où les pompes de brassage V12 biturbo réglables à distance quand on est aux toilettes préféraient soudainement jouer aux cartes plutôt que de faire leur travail : brasser la surface ! Pendant ce temps on peut aussi admirer la rampe d'éclairage design qui pour certaines, à condition d'y mettre là aussi le prix, peuvent même reproduire les éclairs de l'orage. C'est en effet très utiles pour les poissons et coraux passionnés par les phénomènes météorologiques extrêmes. Et puis on peut épater madame, quand c'est monsieur l'aquariophile, avec l'éclairage nuit de clair de lune qui fait romantique.

Full sps ! full sps ! full sps ! je vous protégerai... car vous coûtez cher.  

   Les pompes doseuses, comme il se doit, sont sur les starting-blocks prêtes à gicler au top départ de la course full sps ! Les vitres du bac sont "nickel" tout comme les pierres vivantes" qui ressemblent à de blanches Marco-rock tout juste sorties de leur emballage.... Oula, on a failli oublier de brancher le stérilisateur UV ; on sait jamais, au cas où une bactérie tueuse en série de coraux durs se serait échappée de l'osmoseur ou du seau de sel synthétique. On est jamais trop prudent en récifal et il faut de se méfier de tous les micro-organismes qui ne sont pas contenues en ampoules et certifiées conformes par les industriels de l'aquariophilie. Un dernier coup de siphonnage sur la vitre nue du fond et c'est bon. On avait d'abord mis du sable, débutants incultes que nous sommes, mais le grand gourou du célèbre forum " Tous Ensemble Dans La Bêtise Récifale" a dit "pas bien le sable ; le sable c'est caca !" Et il doit si connaître hein le gourou puisque plein de membres le suivent.    

Full sps ! full sps ! full sps ! Voici enfin venu le temps

  Voilà que le débutant choisi ces boutures de sps sur la belle page colorée d'une boutique vpc ; et oui, peut-être que s'il va directement dans une animalerie un vendeur consciencieux ( il y en a ; j'en connais ; chut, faut pas le dire à leurs patrons ) le dissuadera de peupler d'emblée son récifal, sans la moindre expérience aquariophile, avec des coraux durs.  Et va-y que je prenne une ou deux boutures d'Acropora, une ou deux de Montipora, une ou deux de Pocillopora, une ou deux de Seriatopora... Dans la plupart des cas, ils y a suffisamment de boutures de coraux durs dans un bac de débutants de 100 ou 200 litres qu'il en faut pour emplir un 1000 litres... quand ils se seront développés. Malheureusement les chances que ces coraux durs passent la première année d'existence du bac sont infimes ! Blanchiments et nécroses vont venir très rapidement transformer les rêves du débutant récifaliste en cauchemar. Pendant deux ans, la durée moyenne de survie d'un bac "usine à gaz" en l'état, ces débutants vont faire le bonheur économique des détaillants en coraux.

Les conseillers spécialistes des hopîtaux récifaux full sps 

   À chaque problématique posée sur les forums et Groupes par le débutant récifaliste malheureux va s'imposer une réponse commerciale ( pas forcément de la part de commerçants ) ; on propose la nouvelle rampe led pour coraux déprimés, le produit miracle qui s'injecte en intraveineuse au coeur de l'écosystème de l'aquarium pour le doper, le tout nouvel écumeur qui écume même les nitrates et les phosphates ( c'est pas dit ainsi mais c'est entendu ainsi par le débutant qui, emporté par son élan consumériste, n'a pas encore eu le temps de lire au moins un petit article d'écologie basique ), les bactéries superwoman en ampoules qui joueront le rôle d'infirmières dans le bac devenu une unité de soins palliatifs pour coraux... et probablement pour poissons.  Bref, le récifal du pauvre débutant qui voulait juste faire du full sps pour exister un peu dans le monde sectaire des "experts" en sps, ceux qui disent "qui c'est qui rentre et qui c'est qui rentre pas" dans le monde des véritables récifalistes est en mode décrépitude. Pour l'anecdote ; Croyant converser avec un véritable aquariophile, j'ai montré un jour en privé une photo d'un magnifique bac écosystémique mixte sps, lps, mous, ( donc pour le coup  pas full sps). La personne, administrateur d'un groupe facebook assez important en nombre de membres, a immédiatement dit " ah ok...oui mais il y a beaucoup de mous dedans, c'est pas un full sps". Ben non ai-je appris à mon ami virtuel ( qui n'en est plus un ) le terme récifal n'est pas synonyme de full sps. Cela en dit long sur l'état d'esprit qui anime le milieu récifaliste ! Imaginez le débutant qui, tout content de trouver des "amis" récifalistes, se présente sur un tel Groupe avec les photos de son "modeste" full mous ! 

L'éternel débutant en récifal, un consommateur sps béni

   Mais au fait, la qualité de débutant en récifal se définit-elle seulement selon le critère temporel de pratique ? Parmi les débutants il faut inclure les récifalistes qui se pavanent publiquement depuis des années devant leurs bacs éternellement peuplés de boutures de coraux. Mais oui, comment se fait-il que les pierres vivantes soient toujours ornées de boutures de coraux durs de moins de 10 cm de large après 5 ans d'existence d'un bac ? La vérité est que ces bacs subissent régulièrement des minis-crash qui obligent à amputer les coraux malades pour en sauver des morceaux encore sains. Nous n'avons pas parlé des poissons !  Régulièrement chez ces débutants qui se présentent en experts des nouveaux poissons viennent remplacer ceux morts prématurément ; vous savez, par exemple les Chelmons, les Mandarins et autres poissons jetables et bénédictions commerciales à nageoires qui se portaient pourtant très bien pendant un an avant de mourir subitement, mystérieusement. Réfléchissons, comment peut-on conseiller sur la maintenance récifale tout en présentant régulièrement ses nouveaux achats de boutures et de poissons ? Les bacs "usine à gaz" seraient-il extensibles en taille et volume ? On sait pas, peut-être une nouvelle invention high tech ! Vite, vérifions nos notifications pour voir si un grand gourou* lobbyiste n'en parle pas sur son Groupe. Toujours est-il que les animaux ne sont pas des jouets pour enfants gâtés irresponsables. Donc, si vous n'y connaissez rien ou pas grand chose en écologie des aquariums, laissez tranquilles les coraux durs et les sps en particulier et préférez les coraux mous le temps d'apprendre un minimum. Ce qui ne veut pas dire que l'on peut faire n'importe quoi avec les coraux mous ! 

---------------------

* Je ne vise personne en particulier quand j'emploie le terme "gourou"... Disons qu'ici le terme désigne tous ceux qui ne peuvent pas donner un conseil en récifal sans citer une marque ou un produit. Ex : je parle de la gestion des algues et je tiens dans la main, bien en évidence, un produit  anti-algues que je vais tester pour vous. Bien entendu je ne présume pas de l'efficacité du produit et je n'en dis pas du bien sans savoir, car je suis objectif ; j'ai juste pris celui-là parce que la marque me l'a envoyé par hasard, à moi qui gère un site récifal pas mal fréquenté. Plus subtiles encore les vidéos "conseils" réalisées plutôt cette fois par ou au profit de commerçants : Je traite du même problème d'algues en récifal, je n'ai rien dans la main car je suis plus malin que cela, mais je suis, par hasard là aussi, positionné juste devant une étagère où sont parfaitement alignés les flacons de traitement ad hoc d'une marque distribuée par le magasin. Je me demande toujours comment cela peut marcher ce genre de publicité grossièrement déguisée en information objective et sérieuse... 

récifal maintenance coraux durs coraux coraux mous sps écosystémique débutants récifaliste