Votre panier est vide  Votre compte

Aquamicrofaune VS commerçants "à l'ancienne" frustrés

  • Par lbno
  • Le 19/06/2020

Aquamicrofaune VS commerçants "à l'ancienne" frustrés

   Pour Aquamicrofaune les seuls avis qui comptent sont ceux exprimés par des aquariophiles ayant véritablement achetés et utilisés ses produits. Près de 99 % des clients d'Aquamicrofaune, principalement des récifalistes, en sont satisfaits ! On peut dire qu'ensemencer son aquarium récifal avec les produits Aquamicrofaune est l'assurance de bien démarrer son bac.  

495 bas récifaux réussis sur 500 démarrés !  

   Environ 500 aquariums sont chaque année démarrés avec les produits Aquamicrofaune et ce sont 495 d'entres-eux qui réussissent ! Même au temps où exister encore sur le marché des pierres vivantes de bonne qualité il était impossible d'atteindre un tel résultat. Mise à part si le débutant récifaliste fait une grosse bêtise ce dernier est quasiment certain de réussir le démarrage de son aquarium d'eau de mer s'il utilise les souches d'ensemencement Aquamicrofaune. 

Le succès d'Aquamicrofaune est aussi celui de tout le milieu récifaliste ! 

   99 % de clients satisfaits des produits Aquamicrofaune c'est tout bon pour le développement de l'aquariophilie d'eau de mer de loisir. C'est tout bon aussi pour les commerçants qui vendent des coraux et des poissons pour eau de mer. Tout le monde a à y gagner dans le réussite d'Aquamicrofaune et la qualité de ses produits. Chaque récifaliste satisfait de son bac est un récifaliste qui le reste ! Le commerçant "à l'ancienne" ne peut admettre cela car pour lui un récifaliste qui ne passe par sa boutique est de toute façon un mauvais récifaliste qui n'a rien compris à notre pratique !  

La fin des commerçants "à l'ancienne"

   Le nombre de crashs de bacs récifaux  avaient explosé ces dernières années à cause de commerçants "à l'ancienne" prêt à mentir et vendre n'importe quoi aux débutants récifalistes impressionnés par leurs notoriétés. Sans opposition critique, ces quelques commerçants ont pu largement profité de ce temps où la conscience écologique n'était pas ou plus une vertu aquariophilie. Ils pouvaient alors vendre des pierres vivantes, des poissons, des coraux et autres invertébrés comme de vulgaires produits de consommation et dans le seul but de se faire un maximum d'argent. Dans cet optique résolument mercantile le respect du vivant ne comptait pas. Plus vite les animaux mourraient dans les bacs des clients plus vite on pouvait leur en revendre. Un bac récifal mal démarré, donc forcément à problème, était aussi l'occasion de vendre un maximum de produits chimiques pour le "guérir". À cette époque un débutant qui demandait conseil à un commerçant en eau de mer pour démarrer son aquarium récifal ressortait de la boutique avec un tas d'appareils prétendument plus performants les uns que les autres. Plus le commerçant " à l'ancienne " servait une pratique artificielle de l'aquariophilie plus il savait qu'il vendrait de matériel et de produits. 

Aquamicrofaune dérange les commerçants "à l'ancienne" ! 

   Aquamicrofaune a largement prouvé qu'un récifal "naturel" au possible fonctionnait au moins aussi bien ( pour ne pas dire mieux ) qu'un récifal "usine à gaz" qui coûte une fortune. Les commerçants sans scrupule, ni conscience écologique, n'ont pas tout à fait disparu ; il en reste malheureusement quelque'uns. Pire, ces commerçants dépassés par l'évolution d'une aquariophilie écologiquement responsable ont encore des adeptes ! Ils vivent l'existence d'Aquamicrofaune, sa politique écologique et son succès commerciale comme une terrible frustration existentielle. Aquamicrofaune est perçu comme un empêcheur de faire des affaires "comme avant"... Avant le temps pour eux béni de l'inconscience écologique aquariophile.  

Manipuler ses adeptes, un principe de communication sectaire 

    Inutile de dire que pour ces commerçants et leurs adeptes le succès d'Aquamicrofaune ( 99 % de récifalistes satisfaits ) est un constat insupportable. Ces commerçants énervés par la position écologique d'Aquamicrofaune et le succès de ses produits excitent leurs adeptes via leurs médias ( Groupe Facebook et vidéos ) pour qu'ils disent du mal d'Aquamicrofaune.Mais Ils ont beau se démener tant qu'ils le peuvent pour "casser" Aquamicrofaune rien n'y fait ! Plus ils médisent Aquamicrofaune plus s'élèvent contre eux les voix de ceux qui ont objectivement expérimenté ses produits et en sont pleinement satisfaits. 

Note : Tous les vieux commerçants ne sont pas "à l'ancienne" !

  Le commerçant "à l'ancienne" peut être indifféremment jeune ou vieux, nouveau commerçant ou ancien commerçant. Il s'avère toutefois que ceux auxquels je pense en rédigeant cet article sont tous des vieux commerçants ! Il s'agit plus particulièrement de trafiquants de vivant qui n'arrivent pas à tourner la page de leur gloire passée. Comme des bivalves à marrée basse ils s'accrochent désespérément à leurs rochers. Ils sont même capable d'imitation, comme celle d'adopter un pseudo discours écologique dans l'objectif désespéré de faire oublier leur passé d'irresponsables et bassement vénaux exploitants du Vivant.  

Conclusion

Il y a un "gouffre" proportionnel entre la médisance de certains n'ayant jamais tester les produits Aquamicrofaune et la satisfaction des véritables clients. Les seuls récifalistes dont la parole a valeur de jugement sont les véritables clients ! Et ces derniers sont 99 sur 100 a être satisfaits ! Le principe de réalité est pour certains reçu comme une "grosse baffe" existentielle ! J'en suis désolé mais je suis de ceux qui pensent que la sincérité et la qualité payent toujours... La preuve !