Votre panier est vide  Votre compte

La méthode récifale écosystémique pour les nuls.

  • Par lbno
  • Le 20/03/2019

La méthode récifale écosystémique pour les nuls

 

   Chaque méthode de maintenance d'un aquarium récifal a ses avantagestet ses inconvénients et des querelles incessantes entre les partisans de l'une ou l'autre ont animé les réseaux sociaux pendant des années. Il est bien dommage de se priver de ce que peut apporter de bon chaque méthode récifale uniquement dans le but stupide et extrémiste de protéger une idéologie aquariophile. Ainsi en a t-il été des adeptes de la méthode berlinoise qui refusaient d'entendre parler des vertus bio-physico épuratrices d'un lit de sable épais et des Jauberistes et débéistes purs et durs qui rejetaient catégoriquement l'usage d'un écumeur dans un aquarium récifal.  

   Si la méthode écosystémique conceptualisée par Aquamicrofaune rencontre un tel succès c'est parce qu'elle est finalement la Méthode de maintenance récifale la plus flexible quand à sa mise en place. À partir de la condition où l'on respecte le principe sur lequel elle repose on peut tout construire comme méthodologie pour l'adapter à son bac. Chaque aquarium récifal est sur le plan dynamique un écosystème différent même si ses constituants fonctionnels sont les mêmes. Donc, si un bac DSB ou Jaubert nécessite un écumeur ou une filtration mécanique il ne faut pas s'en priver. De même, un récifal berlinois n'a aucune raison de se passer des capacités exceptionnelles dénitrificatrices d'une lit de sable épais.

   Le seul Principe fondamental et incontournable de la Méthode écosystémique n'a rien finalement d'original car il rejoint le Principe même de l'Aquariophile, à savoir reproduire un écosystème captif le plus naturel possible. Ainsi en Aquariophile d'eau de mer récifale il est impératif, puisque tout l'équilibre bio-géo-chimique d'un récif repose dessus, de constituer dans l'aquarium la biodiversité micro-organique. En aquariophilie d'eau douce on peut se contenter des bactéries comme micro-organismes, en aquariophilie récifale ce n'est pas possible ; il faut absolument aussi de la microfaune. 

   La Méthode écosystémique c'est donc avant tout une posture aquariophile qui consiste à d'abord à parfaitement ensemencer son récifal en microfaune détritivores et bactéries décomposeurs. Pour maintenir durablement cette très précieuse population épuratrice de l'aquarium récifal il faut penser à lui offrir les substrats de ces niches écologiques. Ces "habitats" ne sont en fait rien de plus que le décor de l'aquarium, sauf que dans la Méthodes écosytèmiques on pense écologie même dans l'esthétisme ! Quand on a compris que la base de la Méthode écosystémique en récifal c'est "micro-organismes + niches écologiques" on peut tout ajouter... sauf ce qui pourrait nuire à cette base ! 

   

 

 

bactéries microfaune récifal aquarium eau de mer méthode écosystème maintenance aquarium écosystémique ensemencement aquarium