Votre panier est vide  Votre compte

Récifal : Le succès de la méthode "démarrage 100 % pierres mortes"

  • Par lbno
  • Le 16/10/2019

Récifal : Le succès de la méthode "démarrage 100 % pierres mortes"

 

   Il a peu de temps encore les "anciens" récifalistes étaient persuadés que les pierres vivantes s'offraient comme le seul moyen d'apporter la biodiversité micro-biologique nécessaire au démarrage d'un bac récifal. On avait beau leur dire, théories écologiques et témoignages aquariologiques à l'appuie, qu'il s'agissait d'une idée reçue datant d'une époque révolue de l'aquariophilie d'eau de mer, ces derniers ne voulaient pas en démordre et continuer de "forcer" les débutants en récifal, à travers leurs conseils sur les réseaux sociaux, à consacrer un fort budget à l'acquisition de pierres vivantes importées ou acclimatées ( entendez : ensemencées en bac micro-stérile de magasin !  ).

L'arrêt de l'exportation d'Indonésie, le déclic récifaliste ! 

   Il aura fallut l'arrêt des exportations des pierres vivantes d'Indonésie ( dont la qualité laissée d'ailleurs de plus en plus à désirer depuis plusieurs années ) pour que puisse enfin se faire entendre la méthode de démarrage des bacs récifaux avec 100 % de pierres mortes ou artificielles prônée avec insistance et assurance tout par aquamicrofaune. Afin de palier à la pénurie de pierres vivantes  beaucoup de débutants et même de récifalistes expérimentés ( à l'occasion de la réfection de leur bac ou de la création d'un nouvel aquarium marin ) ont tenté de démarrer leur récifal avec 100 % de pierres mortes... et ont ensuite témoigner du succès de cette méthode ! Les "anciens" récifalistes bloqués sur leur conviction, avec bien entendu le soutien de commerçants proposant des pierres vivantes, on eu beau se démener à contredire ces témoignages, le nombre de ces derniers a continuer de se multiplier et à finir par rendre leur discours obsolète car plus du tout crédible.

L'expérience des récifalistes confirme le succès de la méthode 

En aquariophile c'est l'expérience écologiquement raisonnée qui fait foi et quand plusieurs dizaines, voire centaines de bac récifaux démarrés avec 100 % de pierres vivantes + un ensemencement évoluent écologiquement exactement pareil qu'un bac démarré avec des pierres vivantes payées une "fortune" le milieu récifaliste tout entier ne peut finir que par admettre que la méthode de démarrage d'un aquarium récifal avec 100 % de pierres mortes s'impose économiquement et écologiquement ( protection des récifs ) comme allant de soi. L'ensemble du vivant qui était autrefois véhiculé par les pierres vivantes peut aujourd'hui être ajouté à volonté, de la microfaune à la macrofaune, de la faune à la flore. Que ne peut-on pas acheter aujourd'hui au détail et en bonne santé, à part les indésirables, que nous ne trouvions pas hier plus ou moins vivant sur les pierres vivantes importées immergées ?

Conclusion

   Démarrer aujourd'hui son bac récifal avec des pierres vivantes ne se justifie plus que par des arguments subjectifs entretenus par l'habitude ( idée reçue persistante ). En vérité, aucun des rares anciens récifalistes qui refusent encore malgré l'évidence de reconnaître le succès méthodique et la pertinence écologique de la méthode "démarrage d'un récifal 100 % pierres mortes" ne serait capable de distinguer, 6 mois après sa mise en eau , un bac récifal démarré avec des pierres vivantes d'un autre bac récifal démarré avec des pierres mortes !   

 

récifal aquarium eau de mer méthode pierres vivantes maintenance ensemencement démarrage récifal