Votre panier est vide  Votre compte

Qu'est-ce qu'un aquariophile véritable ? qu'est-ce qu'un aquarium ?

  • Par lbno
  • Le 16/02/2018

Qu'est-ce qu'un véritable aquariophile en eau douce ou en eau de mer ? 

   Imaginez qu'avant l'invention de l'aquarium au XIXe siècle, que l'on doit essentiellement au naturaliste Pierre Henri Gosse les scientifiques des muséums d'histoire naturelle se contentaient de conserver les organismes morts dans des solutions de formaldéhyde et les citoyens lambda admiraient des animaux et végétaux marins séchés, embaumés ou fossilisés. Les premiers aquariums furent des bacs d'eau de mer peuplés d'invertébrés sessiles et vagiles prélevés sur les côtes britanniques. Quelles que furent les espèces conservées et les succès et échecs de leur maintenance l'état d'esprit animant l'aquariophile de l'époque était bien différente de celle d'aujourd'hui. L'aquarium n'avait alors qu'une unique raison d'être : Permettre et faciliter l'observation de la faune et de la flore subaquatiques.

De l'aquarium à la bêtification des "aquariophiles" 

   Avec le développement des aquariums publics et surtout la popularisation de l'objet aquarium au début du XXe siècle, l'aspect éco-pédagogique fut presque totalement effacé au profit de l'aspect purement esthétique. D'abord seuls les bourgeois fortunés installèrent des aquariums dans leurs salons pour épater la galerie puis, comme toujours et dans tous les domaines domestiques, les "gens du peuple" les imitèrent, de manière plus vulgaires encore, dès que le coût d'un aquarium leur fut accessible. Evidemment, c'est de bonne guerre, le marché naissant de l'aquariophilie profita de la bêtification progressive des aquariophiles pour achever de dévoyer l'aquarium. Nul besoin d'être un scientifique pour être aquariophile mais un minimum d'intérêt naturaliste est indispensable ! 

Une dégradation sans limite de l'aquariophilie

   C'est en aquariophilie d'eau douce, excessivement popularisée aujourd'hui, que l'aquariophilie bêtifiée s'exprime avec tant d'évidence que cela en devient presque terrifiant au regard de l'aquariophile véritable ! Certaines personnes se prétendant aquariophiles ne savent même pas distinguer un poisson d'eau froide d'un poisson d'eau chaude ; il s'agit d'un cas extrême mais malheureusement symptomatique d'un état de dégradation de l'aquariophilie probablement jamais atteint dans l'histoire récente de cette pratique. Le coût important des premiers aquariums ( équipement et peuplement ) pouvaient encore constituer une frein à l'irresponsabilité consumériste, comme c'est encore un peu le cas en aquariophilie récifale, mais aujourd'hui ce facteur est absolument obsolète. On prend et on jette du vivant  comme des feuilles de papiers absorbants après usage !

Et l'esthétique de l'aquarium dans tout cela

Concernant la question esthétique demandons-nous si le plongeur en milieux subaquatiques marins ou dulcicoles sauvages peut voir des jardins à la française, des cascades de sable étincelant ou des coraux aussi flashies que leurs répliques kitsch et fluo en résine siliconée ? Mais l'aquarium véritable peut-il rivaliser avec "l'aquarium" version Aquamen ? Sur le terrain du spectaculaire vulgaire et de l'existentiellement superficiel aucune chance c'est certain ; l'aquarium véritable sent trop le terroir aquatique comme le fromage au lait cru sent trop l'étable. C'est vers "l'esthétisme de la nature", autrement dit la beauté originelle qu'il faut se tourner pour apprécier l'aquarium véritable. Créer et gérer un aquarium véritable ce n'est pas chercher à rendre plus belle la nature que Nature mais s'émerveiller de sa beauté ontologique, celle qui est pour ce qu'elle est et n'a nul besoin de surajouts artificiels ! 

Aquarium, aquariophile, aquariophilie... retour vers l'authenticité

De nos jours, la dénaturalisation du concept aquarium est telle qu'il devient presque inapproprié de qualifier systématiquement d'aquariophile une personne sur le seul fait qu'elle possède l'objet aquarium ! L'aquariophilie n'a plus de cadre essentiel ; tout le monde se dit aquariophile sans même savoir de quoi il s'agit en vérité. C'est à nous, aquariophiles-naturalistes, autrement dit les aquariophiles authentiques, qu'il appartient d'éduquer cette masse de pseudo-aquariophiles. Il ne s'agit pas de faire l'apologie du low tech motivée économiquement et écologiquement ( ici au sens politique ), comme ce fut la mode ces dernières années, mais de réhabiliter l'aquarium authentique, tel qu'il fut défini par ses inventeurs ! L'aquariophilie est notre passion et ils nous appartient d'en défendre les fondements idéologiques et pratiques, non pas en criant contre les pseudo aquariophiles qui la polluent mais en nous unifiant dans le partage de nos expériences, comme nous le faisons sur le Groupe Facebook l'Aquarium équilibré