Votre panier est vide  Votre compte

Les récifalistes français et le sable ( DSB ), un énorme malentendu !  

  • Par lbno
  • Le 24/10/2017

Pourquoi les récifalistes français ont un problème avec le sable ( DSB ) ? 

    Croyez-vous qu'ils s'agisse d'une question anodine ? Et bien non, pas pour moi en tous cas, car cette question vient presque naturellement à l'esprit de l'aquariophile marin qui se demande pourquoi il se fait "exterminer" s'il ose parler de lit de sable épais sur les nombreux groupes facebook et forums thématisés "récifal", du moins les plus populaires en nombre de membres ( le reflet d'une certaine philosophie de maintenance "usine à gaz" ). 

Autant vous le dire d'emblée, je suis incapable de répondre factuellement à la question que je pose en titre ! Ce n'est pourtant pas, croyez-moi, faute d'avoir chercher une explication à cette hantise du sable qu'ont majoritairement les récifalistes français. Cet article est plutôt une réflexion que je veux partager avec les lecteurs de ce blog.

Les récifaliste français ont un problème avec le sable

   Pourquoi donc les récifalistes français n'aiment pas le sable alors que quasiment tous les auteurs "aquariophiles-scientifiques" dans le monde s'accordent à dire que rien ne vaut un lit de sable épais pour épurer un bac récifal ? En lisant des centaines de posts et articles sur des forums et sites récifalistes de plusieurs pays du monde j'ai remarqué tout de même une particularité bien française, celle d'opposer radicalement " barre-bottom" ( fond nu ou avec moins de 3 cm de sable ) et DSB ( lit de sable épais ).

Sur les réseaux sociaux américains, là ou la méthode DSB, "skimmerless" ( sans écumeur ) ou avec écumeur,  est quasiment institutionnelle, les débats portent principalement sur la pertinence ou non de déporter le DSB dans un bac annexe ( méthode RDSB, pour Remote Deep sand Bed ) ; dans ce dernier cas on laisse le bac principal effectivement barre-bottom. En France, le débat oppose radicalement les récifalistes "usine à gaz" aux récifalistes plus naturalistes... Pourquoi ?  

Parce que le principe du RDSB ( DSB déporté ) a été mal compris dès qu'il est arrivé en France il y a une vingtaine d'années, ce qui correspond étrangement au début du développement des récifaux "usine à gaz".

Une mauvaise compréhension du Barre-bottom qui n'est pas sans conséquence

  Vous l'avez compris, à l'origine le Barre-bottom ne répond pas à une volonté d'éliminer le sable, de se priver inutilement de la fonction naturelle épuratrice d'un DSB, mais de transférer le lit de sable épais dans un bac annexe pour mieux le maîtriser en cas de problème.

Vous le voyez, derrière la question de la hantise particulière que les Français ont envers les DSB se pose en fait une problématique bien plus importante qu'elle n'y paraît au départ quand on l'appréhende comme le résultat d'une simple divergence d'opinion. En vérité elle permet de mieux comprendre pourquoi les forums et groupes de récifalistes barre-bottom "extrémistes" ( on se comprend ) se résument à une succesions de posts évoquant des problèmes et échecs entrecoupés de quelques photos et vidéos de jolis bacs maintenus temporairement en bonne santé. Et cela au prix d'une machinerie et d'un arsenal chimique impressionnant, du moins du point de vu du récifaliste "simpliste" que je suis. J'en profite pour avouer que j'ajoute parfois, comme le faisait Peter Wilkens, de l'eau de chaux ( manuellement, à l'ancienne ) dans les bacs hébergeant des sps ! 

Conclusion

   Quelque chose ne fonctionne pas dans les bacs barre-bottom français c'est indéniable ; le seul fait même de devoir courir sans arrêt après la moindre innovation technique ou chimique en est la preuve ! On le voit, chaque nouvelle "machine", chaque nouveau produit, est accueilli et partagé sur ces groupes et forums barre-bottomistes comme s'il s'agissait du Graal qui allait enfin les guérir de tous leurs maux récifalistes.

Pourquoi donc ces récifalistes cherchent-ils constamment le produit miracle salutaire si leur méthode de maintenance est la panacée comme ils l'affirment face aux débéistes osant s'exposer ? C'est au contraire quand un récifal ne demande rien de plus pour rester en équilibre écosystémique que l'on doit le considérer en bonne santé ! Cela paraît tellement évident mince alors !

Rien n'est plus anti-naturel qu'un écosystème subaquatique récifal sans lit de sable ( je ne parle pas ici d'esthétisme ). Même si dans la nature le sable ne se trouve pas toujours forcément directement sous un récif il n'est jamais très loin, ce qui peut correspondre au principe du DSB déporté. Mais pas de sable du tout cela n'existe pas dans un écosystème de récif tel que celui que nous cherchons à imiter dans nos bacs ! Les barre-bottom absolus, à la mode française, sont écologiquement déséquilibrés ; c'est, au regard de nos connaissances en biologie marine, évident ! 

 

Ps : Je voudrais m'excuser auprès de mes lecteurs qui sont en barre-bottom total et n'en sont pas moins des naturalistes dans l'âme ; bien souvent vous avez été trompés par ces conseilleurs qui n'ont même pas conscience de n'avoir rien compris au principe et intérêt du véritable barre-bottom "à l'américaine", c'est-à-dire avec un DSB déporté dans un bac annexe !

 

Halte copyright ! Ne dites pas que vous ne le saviez pas 

DSB aquarium eau de mer méthode sable vivant détritivores algues maintenance