Le parfait démarrage biologique d'un bac d'eau de mer récifal

  • Par lbno
  • Le 30/12/2020

Le parfait démarrage biologique d'un bac d'eau de mer récifal

 

   Nous avons traité dernièrement du démarrage écologique de l'aquarium d'eau de mer récifal. Ici, c'est du démarrage biologique que nous allons parler en mettant en avant l'ensemencement du bac en bactéries. Les bactéries jouent un rôle crucial dans le bon démarrage d'un aquarium et pourtant nombre de débutants récifalistes négligent encore leur importance. En tant que spécialiste du démarrage des aquariums je me dois d'éclaircir quelques points capitaux sur le sujet : 

Faire vieillir l'eau ne sert à rien

  Remplir son bac d'eau de mer sans y apporter autre chose ( pierres déjà ensemencées et/ou souches d'ensemencement ) et attendre plusieurs semaines qu'elle "murisse" n'a aucun intérêt pour favoriser le démarrage écologique de l'écosystème. Ce ne sont pas les quelques spores bactériennes monospécifiques ou presque qui vont arriver clandestinement dans le bac via l'atmosphère ( courant d'air ) ou via la peau de l'aquariophile et le matériel par exemple, qui vont suffire à apporter ce qu'il faut pour un bon démarrage ! La micro-biodiversité est la clé pour parfaitement débuter en récifal.

L'ajout de bactéries en suspension ne suffit pas !

 Il n'y a que quand la population de bactéries est fixée à un support qu'elle commence son "travail" de décomposition et de minéralisation des matières organiques détritiques. Introduire des spores de bactéries dans l'eau d'un bac ne marque pas le début de la bio-dégradation bactérienne ; il va falloir que ces bactéries sporulantes "éclosent" et cela n'est pas si évident que le pensent généralement les aquariophiles. Les laborantins cultivant in vitro des bactéries savent au combien il ne suffit pas de disposer de spores pour obtenir des bactéries véritables. C'est d'ailleurs à cause de cette difficulté qu'Aquamicrofaune propose des bactéries immédiatement fonctionnelles car déjà "adultes" et inféodées aux matériaux ( la pouzzolane en l'occurrence ). 

Les bactéries ne sont pas des "aspirateurs" !  

  Beaucoup de récifalistes, même expérimentés, réduisent les bactéries à des "aspirateurs" que l'on exportent hors du bac, grâce à l'écumeur, avec les "déchets" qu'elles ont avalés. C'est ce principe qui justifie la méthode VSV et ses applications apparentées, comme celle, plus risquée qu'il n'y paraît, d'ajout de sucre dans le bac. Mais le rôle infiniment plus important des bactéries dans un aquarium est la minéralisation, c'est-à-dire la biodégradation finale de déchets organiques et leur recyclage en "carburant" utile à d'autres organismes. Ce n'est pas le nombre des bactéries ( finalité du commerce des "booster" à bactéries ) qui est important pour le bon démarrage du bac mais leur capacité à jouer leur rôle de recyclage des déchets.  

Le meilleur des ensemencement en bactéries

  Jamais aucun ajout de bactéries en ampoules, flacons ou poudres lyophilisées ne pourra égaler l'ensemencement réalisé à partir de prélèvement de matériaux dans un aquarium déjà mature ! Ce que vous propose Aquamicrofaune n'est autre que cela. Le contenu d'un seau de pouzzolane n'est autre qu'un média biologique prélevé dans des bacs matures de culture. La seule différence avec le prélèvement en aquarium est que ces bacs de culture sont exempts de bactériophages ( prédateurs de bactéries ) et donc colonisés par une très forte population bactérienne diversifiée. 

Les souches d'ensemencement et leur apport organique 

  Pour bien s'implanter dans leur nouvel environnement ( votre récifal au démarrage donc ) les bactéries véhiculées par la pouzzolane ont besoin de travail ! Ce travail va leur être apporté par les éléments proditiques ( protéines ) de la matière organique transportée grâce aux mousses bleues et/ou au sable vivant. Les souches "spécial démarrage"  que propose Aquamicrofaune ne sont pas constituées au hasard. Non seulement elles visent à ensemencer le bac "neuf" en micro-organismes détritivores ( microfaune ) et décomposeurs ( bactéries ) mais elles introduisent du même coup le "booster" écologique et naturel qui "motive" leur développement et leur dynamique biologique ! 

 

 



 

 

 

débutant récifal cycle biologique ensemencement démarrage bactéries eau de mer aquarium récifal