Votre panier est vide  Votre compte

PAS DE DÉMARRAGE D'UN RÉCIFAL SANS AQUAMICROFAUNE ! 

  • Par lbno
  • Le 01/04/2019

PAS DE DÉMARRAGE D'UN RÉCIFAL SANS AQUAMICROFAUNE ! 

   Encore un article pour insister sur le meilleur moyen de démarrer  un aquarium d'eau de mer récifal... Si j'insiste tant sur ce sujet c'est que dans 95 % des cas je constate que les problèmes de maintenance pour lequel on me consulte ont pour origine un mauvais démarrage. Il ne faut absolument pas, comme l'on fait les récifalistes ces dernières années, perdre de vue que rien n'est plus important que l'ensemencement en microfaune et bactéries dès la mise en eau de l'aquarium récifal. En accordant trop d'importance, voir une importance exclusive au matériel au détriment de la microfaune et des bactéries, les récifalistes expérimentés ont mal conseillé les débutants en aquariophilie d'eau de mer et nous en sommes "éco-logiquement"  arrivé à engendrer une génération "aquariums à problème" ( entre les années 2000 et aujourd'hui ).

   Aquamicrofaune a fait de gros efforts pédagogiques pour enrayer autant que possible le dévoyement de l'aquariophilie récifale par des récifalistes totalement coupé des considérations écologiques. On a cru par exemple que les pierres vivantes pouvait apporter de la microfaune et des bonnes bactéries dans un bac. Résultat, les problèmes de cyanobactéries et d'algues toxiques se sont multipliés dans ces aquariums mal ensemencés. On peut retourner la question dans tous les sens et user des plus beaux artifices technologiques et chimiques on doit finalement admettre qu'un récifal sans microfaune et bactéries cela ne peut pas bien fonctionner. Tant de débutants seraient épargnés des problèmes de maintenance que l'on constatent sur les réseaux sociaux s'ils ensemencer comme il se doit naturellement leur bac dès son démarrage.

   Certains récifalistes diront que cela a un coût et que leur budget est trop sérré pour ensemencer leurs bacs avec de la véritable microfaune et des vraies bactéries vivantes. D'abord on doit leur répondre que le budget aquarium eau de mer peut être considérablement réduit rien qu'en ne cédant pas aux achats de matériels higt tech absolument inutile pour la bonne maintenance d'un récifal. Vous pouvez acquérir la rampe d'éclairage et l'écumeur le plus technologiquement performant il ne seront d'aucun secours quand les cyanobactéries et les micro-algues décideront d'envahir le bac. N'est t-il pas désolant de voir l'état de délabrement écologique d'aquarium suréquipés technologiquement ? Cela en serait presque risible pour l'aquariologie écosystémique que je suis si les poissons et les coraux ne faisaient les frais de cette inconscience méthodique.

   Toutes les méthodes récifales qui ont fait leur preuves ont en commun de placer les micro-organismes comme éléments fondamentaux et primordiaux de l'épuration du bac. Tant que l'on respectait ce principe écologique tout fonctionnait relativement bien en aquariophilie marine ; c'est quand on a voulu remplacer la Nature par de la technologique et de la chimie que les gros problèmes de maintenance que l'on connait sur les réseaux sociaux ont commencé. Ensemencer son aquarium d'eau de mer récifal  avec des souches 100 % naturelles comme le propose Aquamicrofaune c'est obligatoire pour avoir un récifal durablement viable. Et oui, j'ai bien dit obli-ga-toire ! Ne pas ensemencer son écosystème en micro-organismes au démarrage c'est comme oublier de mettre de la levure dans une pâte à pain français ! 

bactéries microfaune récifal aquarium eau de mer méthode écosystème maintenance ensemencement démarrage aquarium