Votre panier est vide  Votre compte

Le méroplancton et l'holoplancton en aquarium récifal

  • Par lbno
  • Le 21/05/2019

Le méroplancton et l'holoplancton en aquarium récifal ( pour ne plus confondre )

   

   Il y a quelques années est arrivée en aquariophilie marine une idée étrange. On a pensé que la microfaune ( souvent de la macrofaune ) vendue généralement en qualité de nourriture vivante, pouvait servir de souches d'ensemencement pour démarrer les bacs récifaux. De nombreux débutants, recevant naîvement cette idée reçue fausse sur les réseaux sociaux, croient encore que l'on peut démarrer micro-biologiquement un aquarium d'eau de mer avec cette microfaune biologiquement inadaptée à cet effet. Cet article vise à expliquer le plus simplement possible et brièvement pourquoi l'ensemencement d'un aquarium d'eau de mer au démarrage ne peut se faire qu'avec des souches de microfaune larvaire spécifiquement adaptée à ce processus écologique. 

Le zooplancton, souche d'ensemencement

   D'abord il nous faut considérer qu'une souche d'ensemencement en microfaune pour aquarium récifal est constituée en grande partie de zooplancton. C'est sur ce zooplancton que l'on compte pour que s'installe dans nos bacs une population de microfaune riche en quantité et en diversité afin que soit assuré de manière optimale le traitement des déchets produits par l'écosystème en aquarium. Pour bien comprendre la différence entre l'introduction d'un bonne souche d'ensemencement et celle de microfaune sans intérêt autre que de servir de nourriture vivante, il faut tout simplement comprendre ce qui suit :   

Le méroplancton, c'est quoi ? 

   Quand on parle de plancton on pense généralement au zooplancton ( animaux ) et au phytoplancton ( végétaux ). S'agissant du zooplancton seul le méroplancton survit dans un bac. Le méroplancton désigne les larves qui composent le plancton juste le temps avant qu'elles atteignent le stade adulte. Il s'agit d'espèces benthiques, c'est-à-dire qu'elles vivent toutes proches des substrats ( roches, sable et autres ) et ont pour "réflexe" naturelle de rejoindre le plus rapidement possible ces derniers. Une fois installées relativement à l'abri dans leur niches écologiques elles se reproduisent et leurs populations s'entretiennent plus ou moins longtemps en fonction de la pression prédatrice. Le méroplancton s'oppose biologiquement à l'holoplancton.

L'holoplancton c'est quoi ? 

   L'holoplancton regroupent les espèces qui restent toute leur vie sous forme planctonique. Ce sont pour la grande majorité des espèces pélagiques, c'est-à-dire qu'elles vivent constamment en pleine eau, portées par les courants des masses océaniques. L'holoplancton flottant continuellement dans la colonne d'eau au rythme du brassage, finit très rapidement dans l'estomac des planctonophages, dans la coupelle des écumeurs ou piégé par les micron-bags. Il est donc absolument inaproprié de compter sur le zooplancton pélagique pour ensemencer un bac en microfaune et bien entendu d'espérer une durabilité de la population grâce à la reproduction. 

Les Copépodes pour exemple

   Il existe des copépodes pélagiques et des copépodes benthiques. Les premiers, très faciles à trouver dans le commerce aquariophile, nagent constamment en pleine eau ou se collent aux vitres. Ces derniers sont très facilement visibles de l'aquariophile... et des prédateurs. Mise à part dans un refuge les copépodes pélagiques ont une durée de vie très courte dans un récifal peuplé, d'où leur juste utilisation en tant que nourriture vivante.  Les copépodes benthiques, vivent inféodés aux substrats. Ils sont souvent bien plus petits et restent discrets dans leur déplacement. Il sont aussi pour la plupart de moeurs nocturnes et ils passent la journée cachés entre les grains de sables ou dans les failles des pierres vivantes

Par conséquent... l'ensemencement d'un récifal...

   L'ensemencement d'une aquarium d'eau de mer ne peut en aucun cas être réalisé à partir de microfaune adulte ou larvaire de pleine eau ( pélagique ). Si l'on reprend notre exemple juste au-dessus, il est bien évident que l'on ne va pas voir dans une souche d'ensemencement Aquamicrofaune des centaines de copépodes nageant en pleine eau comme dans un pochon de nourriture vivante ou même certains produits proposés pour ensemencement. Comme vous pouvez le voir dans cette vidéo, une véritable souche d'ensemencement est pourvue elle aussi de centaines ( de milliers ! ) de microfaune mais de microfaune infiniment plus discrète. Et heureusement pour qui souhaitent conserver une population micro-organique optimale dans on bac

 

 

microfaune récifal aquarium eau de mer écosystème pierres vivantes sable vivant ensemencement traitement déchets démarrage aquarium démarrage récifal