AQUARIOPHILIE D'EAU DE MER : MAINTENANCE D'UN AQUARIUM RÉCIFAL

 

 

  • Comment brasser un aquarium d'eau de mer "récifal" ?

    • Le 03/08/2021

    Accès direct à la boutique :Anti cyano compresse
    Comment brasser un aquarium d'eau de mer "récifal" ?

         Comment brasser un aquarium d'eau de mer "récifal" ? Et bien le plus simplement possible ! Je trouve surchargée en données techniques les explications proposées dans les livres et sur les réseaux sociaux sur la façon de brasser un bac. Encore une fois, la dynamique bio-écologique qui constitue pourtant l'essentiel conceptuel de l'aquarium est totalement occultée. Ici ce sont les données écologiques plutôt que la technique qui vont primer pour justifier mon conseil en matière de brassage. Personnellement je ne demande rien de plus aux pompes que de brasser selon les besoins écologiques d'un aquarium récifal et je peux donc me contenter de pompes de brassage tout ce qu'il y a de plus basiques

    Quel est le but du brassage en récifal ?

        C'est ce questionnement qu'il faut se poser avant de parler de technologies et de marques de pompes de brassages ! Généralement on appréhende la question du brassage sous l'angle de la physique, c'est-à-dire que l'on considère comme modèles les forces hydrodynamiques des récifs coralliens. Or, si ces forces colossales ont en effet, en milieu naturel, un impact sur les coraux bâtisseurs ( coraux durs ), notamment sur leur morphologie, cela n'est absolument pas le cas en aquarium où elles sont comparativement insignifiantes, même dans un bac brassé à 60 fois/volume/heure ! Ce qu'il faut surtout considérer en aquariophilie récifale au niveau du brassage, c'est la dynamique hydro-sédimentaire. Ce qui est important dans un bac récifal c'est moins la force du courant que la circulation des particules de matière organique avant sédimentation ! Avant de se poser sur les substrats d'un aquarium ou dans le fond de sa décante ( sédimentation ), la matière organique circule dans la colonne d'eau sous différentes formes. Pendant tout ce temps, elle profite énergétiquement à un tas d'organismes suspensivores et filtreurs. Le but du brassage c'est de maintenir la matière organique en suspension assez longtemps pour favoriser un maximum son recyclage biologique. Plus ce processus écologique est efficace, moins logiquement les sédiments s'accumulent  ! 

    La position des pompes de brassage en récifal 
     

    Brassage 2 pompes circulaire compresse

       Pour ma part, je me suis toujours contenté de disposer les pompes de brassage au milieu des deux vitres latérales, d'incliner leurs sorties à environ 60 degrés vers la surface et vers le milieu des vitres avant ou arrières, de manière à créer un courant circulaire dans le bac. Parfois même j'ai disposé ces pompes en opposition "frontale" de manière à ce que la rencontre de leurs courants opposés forme une turbulence au milieu du bac. Bien entendu, je multiplie la puissance des pompes ou leur nombre suivant la taille du bac ; un troisième pompe de brassage peut par exemple être installée sur la vitre du fond. Le brassage dirigé vers la surface favorise aussi les échanges gazeux eau ↔ atmosphère et l'oxygénation du bac. 

    Faut-il alterner le sens du brassage en récifal ? 

       Pour quoi faire ? On peut choisir d'inverser le sens du brassage pour le plaisir aquariophile de reproduire, du moins dans l'idée, la dynamique des marées. On peut aussi le faire pour d'autres raisons, comme par exemple faciliter la nutrition des tous les polypes que l'on craint défavorisés par le sens unique du courant ( mais en vérité tous se débrouillent ! ). Donc on peut alterner le brassage si on en a envie ! Mais il ne faut pas, comme on l'entend fréquemment, justifier ce besoin d'alterner le sens du brassage en récifal sous prétexte d'empêcher la formation de zones où s'accumulent le sédiments qui seraient apportés invariablement aux mêmes endroits du bac par un courant à sens unique. En vérité, si les sédiments s'accumulent dans un aquarium récifal, c'est uniquement parce que le recyclage de la matière organique est déficient, soit parce que le brassage, indépendamment de la question de la nécessité de son alternance, est inadapté positionnellement ou trop peu puissant, soit parce que la biodiversité des populations détritivores fait quantitativement et/ou qualitativement défaut au sein de l'écosystème.  

    Conclusion

        Bien souvent les récifalistes cherchent à profiter du brassage pour diriger le plus vite possible cette matière organique flottante vers la surverse qui conduit au système de filtration mécanique ( masses filtrantes ) ou dans la décante. Or, plus elle reste longtemps en suspension dans la colonne d'eau du bac principal, plus elle a la possibilité d'être recyclée avant même de sédimenter. Le brassage doit expressément permettre à cette matière organique en suspension * de profiter et d'être recyclée par les macro ( coraux, éponges, vers tubicoles, etc. ) et micro organismes épi-benthiques qui la cueillent au passage quand elles frôlent les substrats ( pierres, sable, etc. ). Un brassage optimal est un brassage qui permet à la matière organique de rester assez longtemps en suspension pour être recyclée biologiquement ! La disposition des pompes telle que je l'ai mentionnée plus haut permet assurément d'atteindre cet objectif. Après, comme tout bon aquariophile observateur, il faut savoir adapter le brassage de son récifal en fonction de divers critères, comme le type de hardscape, la densité de coraux, la forme du bac. Le principal est de respecter le principe écologique d'un bon brassage. 

    * Matière organique en suspension ne veut pas forcément dire eau trouble ( turbidité ) ! On parle là de matière organique quasiment dissoute et invisible à l'œil nu. L'eau véritablement trouble en aquarium est un autre problème