Votre panier est vide  Votre compte

aquarium eau de mer

Débuter en eau de mer avec un nano aquarium récifal

  • Par lbno
  • Le 31/12/2020

Débuter en eau de mer avec un nano aquarium récifal

 

 On peut considérer comme "nano" les aquariums ayant environ un volume de 30 à 100 litres. Ce type d'aquarium a souvent la préférence des débutants qui créent leur premier bac d'eau de mer récifal. Faut-il choisir oui ou non un nano récifal pour débuter ? 


Nano et maxi bacs, même principe.    

  La dynamique écosystémique est absolument similaire dans un tout petit bac que dans un grand bac. La chaîne de traitement des déchets fonctionnera exactement pareil dans un nano que dans un grand bac ( principe écologique scientifique ). L'explication est simple : Il s'agit en fait d'une question de proportionnalité entre le volume de l'aquarium et la densité de macro-pollueurs ( notamment les poissons ) qui le peuple ! Par conséquent, la maintenance réussie d'un nana récifal dépend, tout comme dans un maxi-bac, de l'équilibre biogéochimique ( Circulation,  transformation et recyclage de la matière organique détritique ). Pour la même raison de proportionnalité, l'idée reçue qu'un petit récifal se déséquilibre plus rapidement qu'un gros bac ne tient pas. Tout ajout susceptible de perturber l'équilibre de l'écosystème est là aussi quantitativement relatif ; 10 poissons ajoutés d'un seul coup dans un 500 litres aura le même effet qu'un seul dans un 50 litres. 

Inconvénient majeur du nano récifal
 

   Le seul inconvénient du nano est qu'il est un nano ! Le débutant en eau de mer peut donc être rapidement frustré de ne pas pouvoir introduire beaucoup de coraux ou de poissons dans son bac. Qu'il se rassure, cette même cause de frustration est subie aussi par le récifaliste ayant débuter avec un grand bac....C'est juste une question de temps ( capacité de remplissage ) et/ou de budget ( vitesse de peuplement du bac ! ). 

Avantage majeur du nano récifal

   Le principal avantage du nano aquarium d'eau de mer est que les changements d'eau sont plus rapides à effectuer et moins coûteux ( prix du sel ) donc plus fréquents et moins volumétriques que dans un gros bac. Il est de ce fait plus facile de maintenir une eau saine sans grand matériel ( écumeur par exemple ) dans un petit aquarium qu'un grand. Malgré leurs avis défavorables sur les nano-aquariums à cause du risque de déséquilibre des paramètres, les possesseurs de maxi-aquariums auront tendance, pour que la "corvée" ne revienne pas trop souvent, à faire des changements d'eau massifs espacés, donc de risquer plus encore un déséquilibre brutal de l'équilibre ionique ( chimique ) dans leurs bacs. 

Conclusion

 Sur le plan écologique qui détermine le succès ou non en aquariophilie marine, un nano n'est ni plus facile ni plus difficile à maintenir qu'un bac de gros volume. Le choix de débuter en aquariophile d'eau de mer avec un nano récifal peut être motivé par un manque d'espace pour installer un plus grand bac, un budget restreint ou un temps moindre à consacrer à sa maintenance ( changements d'eau plus rapides par exemple ). La taille ne compte pas ! C'est juste une question de bon démarrage ou pas du bac et de motivation aquariophile. Il y a autant de nano-récifaux et de maxi-bacs  réussis ou ratés, de durablement viables ou d'éphémères ( crashs à court ou moyen termes ) !