Votre panier est vide  Votre compte

aquarium écosystémique

Une nouvelle méthode d'appréhension et de gestion des aquariums récifaux  

  • Par lbno
  • Le 12/09/2018

Une nouvelle méthode d'appréhension et de gestion des aquariums récifaux  

 

         Il n'est pas toujours évident de rédiger et publier des articles aquariophiles pédagogiques quand on est à la fois aquariologue et commerçant. Dans le cas où l'on ne vend que ce que l'on juge authentiquement utile pour le bien-être de l'écosystème d'un aquarium, comme le fait Aquamicorfaune, parler directement de la valeur de ces propres produits a toujours un arrière goût publicitaire déplaisant. Alors, l'idée est venue ici de plutôt commenter des extraits d'articles consuisant le lecteur à déduire par lui-même de l'importance des produits d'ensemencement proposés par Aquamicrofaune. Ces extraits proviennent de l'article : http://www.ecosystemaquarium.com/aquarium-portraits/doing-what-comes-naturally/

-------------------------------------

"Récemment, de nombreux amateurs d'aquariums de récif à travers le monde ont abandonné des méthodes de haute technologie en faveur de techniques beaucoup plus simples et plus naturelles pour maintenir leurs aquariums récifaux."

   Il ne fait aucun doute, comme nous l'avions déjà soulignés sur cette publication Facebook et sur ce blog dans cet article, que la mode consumériste des récifaux high tech ( usines à gaz ) touche à sa fin. Il faut vraiment être de mauvaise fois ou être ignorants des informations nouvelles en matière de maintenance récifale pour croire encore que tout ce matériel et ces produits chimiques miracles que le grand marketing avait réussi à imposer sur le marché aquariophile ont une réelle utilité dans la réussite d'un récifal. Non seulement il n'en n'ont pas mais ils sont de plus générateurs de problèmes dans les aquariums d'eau de mer

"La méthode de l'écosystème est devenue un succès instantané [ ], attirant principalement une nouvelle génération d'amateurs de récifs installant leurs premiers aquariums récifaux. Ce succès s'est poursuivi et il y a maintenant un nombre croissant d'aquariophiles récifaux qui convertissent leurs aquariums récifaux, disons des réservoirs de style berlinois, à ceux utilisant la méthode de l'écosystème. "

   Les débutants en aquariophilie récifale sont de plus en plus informés, notamment à travers ce type de mise en garde, pour ne plus se laisser berner par les récifalistes "arriérés" faisant encore la promotion sur les réseaux sociaux de matériels toujours plus performants technologiquement et de produits toujours plus puissants chimiquement. Ce qui est intéressant c'est de constater que ceux qui font la promotion de ces choses inutiles sont aussi ceux qui prétendent avoir des bacs qui fonctionnent parfaitement... Mais alors pourquoi donc sont-ils à la recherche constante de nouveaux équipements et produits ? Soit, comme on le dit souvent ici, il s'agit du besoin irrépréssif d'assouvir une pulsion consumériste maladive, soit il s'agit de l'aveu malgré eux que leurs prétendus récifaux au top ne le sont pas en vérité ( dans ce cas ce sont des menteurs ! ) Comment d'ailleurs un récifal dénaturé ( artificialisé ! ) pourrait--il être une réussite puisqu'il n'est tout simplement n'est pas un véritable aquarium ? 

"La densité accrue de micro-organismes a non seulement un effet positif sur les coraux, mais également sur d'autres invertébrés, tels que les éponges, les tuniciers formant des colonies et les vers tubicoles. Les larves de ces filtreurs (et autres) sont continuellement lavées du filtre à boue dans l'aquarium principal, où elles peuvent s'installer, contrairement aux aquariums traditionnels, d'où elles sont filtrées et évacuées."

   De l'importance de la microfaune et des bactéries dans un aquarium récifal nous ne parlons que de cela finalement sur ce blog ! Les effets plus que positifs, puisque vitaux, d'une maintenance récifale naturelle ( "écoystémique" pour Aquamicrofaune ) ne sont plus à démontrer. dans nos bacs gérés écologiquement nous faisons largement mieux sans rien ajouter dans la maintenance des planctonophages et filtreurs que les récifalistes "usine à gaz" qui ajoutent contamment des poudres de perlinpinpin ( planctons en poudre par exemple ) pour tenter de les nourrir sous perfusions !   

"le principal élément mécanique éliminé avec la méthode Ecosystem est l'écrémeur de protéines. Malheureusement, l'écrémage intensif qui fait partie des méthodologies de filtration plus traditionnelles élimine du système les éléments bénéfiques tels que le calcium, le strontium, l'iode et le molybdène, ainsi que des changements d'eau réguliers et un dosage d'additifs à base d'oligo-éléments. élément essentiel de la gestion des réservoirs lors de l'utilisation de cette approche. Un écrémage important entraîne également un manque de matériel semblable au plancton dans l'eau et un dosage régulier avec des cultures vivantes de phytoplancton est également souvent nécessaire. Le grand succès de la méthode Ecosystem réside dans le fait que les effets néfastes de l'écrémage sont évités et que l'eau de l'aquarium reflète de plus près les composants naturels présents dans les eaux entourant les récifs naturels."

   Bien qu'Aquamicrofaune ne s'oppose pas strictement à l'emploi d'un écumeur dans un bac récifal mais il est bien évident que la transformation de cet appareil, à l'origine destiné à épauler légèrement l'épuration biologique dans la méthode berlinoise véritable, en une "station d'épuration" sur-performante a rendu les bacs plus oligotrophes qu'oligotrophes ( un certain comique aurait dit "plus blanc que blanc" ) ! Sans nous priver d'user d'une pointe d'ironie on doit aujourd'hui, au regard du développement d'une démarche de gestion des récifaux beaucoup plus naturelle et en conformité avec les connaissances écologiques, considérer les récifalistes adeptes de la gestion "usine à gaz " comme aquariophiliement Has-been, complétement dépassés ! Le comble est que ces ignorants ou négligeant en écologie des aquariums administrent ou animent les forums, groupes et sites récifalistes les plus populaires... Pas pour longtemps certainement quand on voit que de plus en plus de débutants en aquariophilie d'eau de mer s'orientent vers une maintenance "naturelle" de leurs bacs.