Votre panier est vide  Votre compte

bel aquarium

Qu'est-ce qu'un bel aquarium ?

  • Par lbno
  • Le 24/07/2018

Qu'est-ce qu'un bel aquarium ou un beau bassin pour Aquamicrofaune ?

Image du jour 3

   La beauté est subjective diront certains... C'est peut-être vrai en psychologie et en philosophie de l'Art mais certainement moins en aquariophilie. En aquariophilie l'esthétique n'est pas le but ! La beauté d'un aquarium est par principe conceptuel soumise à la nécessité écologique. Plus précisément la beauté d'un aquarium est une émanation de la Nature, une manifestation de son épanouissement. L'épanouissement de la Nature dans son bac est le but de l'aquariophilie !  Par conséquent l'esthétique d'un aquarium est objectivement défini ainsi : Elle est la rencontre manifestée entre le reflet de la Nature épanouie et la projection de l'état d'esprit naturaliste de l'aquariophile. Bien entendu cette beauté de l'aquarium devra être en conformité avec la beauté que le biotope représenté aurait pu proposé dans le milieu sauvage. Ainsi, la beauté dynamique d'un courant torrentiel ne sera pas pertinente dans un aquarium censé représenter un bras d'eau asiatique presque stagnant. Pas plus que ne le sera la beauté d'une population de poissons coralliens multicolores nageant dans un bac dépourvu du moindre corail vivant. L'esthétique d'un aquarium est écosystémique...

Qu'est-ce qu'un écosystème en aquarium ? 

   Rappelons une fois de plus qu'une cuve en verre ne devient conceptuellement un aquarium, au sens authentique du terme, que lorsqu'il est représentatif d'un écosystème, autrement dit d'un système éco-dynamique réunissant les éléments d'un biotope ( facteurs physico-chimiques spécifiques : Intensité et durée de l'éclairage, température de l'eau, force du brassage, aquascape, etc. ) et les espèces composant la biocénose ( animaux, végétaux et population microbienne ). Un aquarium c'est une parcelle de Nature reconstituée en miniature. Selon ce type d'approche naturaliste il est bien évident que plus il est ajouté de matériel ( technologie high tech ) et d'intrants ( manipulation chimique ) moins l'aquarium en est un. Par exemple il est possible d'intensifier la couleur des coraux en récifal ou celles des poissons en eau douce grâce à certains produits que l'on ajoute dans le bac. Cette beauté artificielle pourra séduire un néophyte ou un vulgaire consommateur du marché de l'aquariophilie mais certainement pas un véritable aquariophile !  

La beauté naturelle d'un aquarium véritable

   L'exemple typique de ces aquariums qui n'en sont plus en vérité est clairement exprimé à travers les bacs dont la finalité ne visent que l'esthétisme. Un bac récifal pourra bien héberger les plus beaux coraux ou un bac d'eau douce le plus bel aquascape planté il ne demeure pas moins qu'il ne s'agit pas d'un aquarium véritable si le résultat esthétique est obtenu par artifice technico-chimique. Pour un véritable aquariophile le résultat esthétique est par principe une émanation de la Nature captive. La beauté spontanément offerte par la Nature malgré son enfermement entre 5 plaques de verre posés sur un meuble dans un salon est pour l'aquariophile la satisfaction ultime, le Graal de sa pratique. Jamais un aquariophile véritable ne pourra être authentiquement ravi par l'esthétique artificielle résultant de la maintenance "usine à gaz " d'un bac. La beauté d'un aquarium n'est pas celle d'un tableau, d'une image ou d'une vidéo... La Beauté d'un aquarium est écosystémique ; elle est l'expression d'une volonté d'harmonie ( état d'esprit ) entre l'aquariophile et la Nature et non pas le résultat d'une épreuve de force où l'Homme soumet la nature par la force matérialiste et la manipulation chimique ! 

Comment la Nature s'épanouit en aquarium ? 

La Nature ne s'épanouit pas dans les bacs d'un aquaculteur ou ceux d'exposition d'une animalerie. La Nature s'épanouit en aquarium lorsqu'elle peut s'exprimer écologiquement.  Son activité "favorite" est le recyclage complet de la matière organique dans l'aquarium. Lorsqu'un bac n'offre pas à la Nature la possibilité de se réaliser écologiquement alors son mal-être se révèle à travers une succession de problème de maintenance aquariophile. Le fait est que le nombre de problèmes de maintenance ( notamment et entre autres les invasions d'algues et cyanobactéries ) s'est multiplié au fur et à mesure que s'est développé une pseudo aquariophilie high tech prétendant se passer tant que possible de la Nature pour créer et gérer un "aquarium". Chassez le naturel est il revient au galop pour se venger... en aquariophilie comme en agriculture !  Le cycle de la matière en aquarium, comme dans la nature d'ailleurs, anime les cycles biogéochimiques de l'azote, du carbone, du phosphore, du calcium, etc. En fait, tous les résultats des principaux paramètres chimiques ( NH3/NH4, NO2, No3, PO4, etc. ) que nous contrôlons par des tests dans nos aquariums ou dans les bassins témoignent du bon ou du mauvais état de la Nature dans nos bacs.

Conclusion ( le bon sens aquariophile ! )

Parce que toute la Vie de l'aquarium repose finalement sur le cycle de la matière, il est bien évident que parvenir à boucler naturellement ( écologiquement ) la boucle du cycle de la matière dans un aquarium d'eau de mer ( récifal notamment ), un aquarium d'eau douce ou un bassin, est l'objectif premier de la pratique aquariophile. Quand la Nature s'épanouit dans un bac alors ce bac devient éco-logiquement un bel aquarium. La biodiversité est le moteur de la Nature pour son activité de recyclage de la matière. Pour que la Nature s'épanouisse et s'exprime en beauté aquariophile, il faut qu'elle dispose de tous ses moyens biologiques. L'une des conséquences de la mode des "aquariums" artificiels a été de stériliser micro-biologiquement les bacs. Les "beaux aquariums" dénaturés par défaut demicro-détritivores et décomposeurs,  ne permettent  plus le bouclage du cycle de la matière et on compte sur les systèmes de filtration physico-chimique pour extraire les déchets de matière organique avant qu'il n'entre dans la chaîne trophique incomplète. La Nature est donc privée de son carburant vital et la beauté purement artificielle des ces bacs sans âme écologique respire en fait l'incohérance de cette pratique aquariophile "bling bling" qui n'en est finalement plus une. La beauté d'un véritable aquarium est écologiquement authentique ou n'est pas !