Votre panier est vide  Votre compte

biologique

L'essentiel biologique en aquarium avant de mettre les poissons

  • Par lbno
  • Le 10/07/2018

L'essentiel biologique en aquarium avant de mettre les poissons

Image du jour 2

 

  Les micro-détritivores et décomposeurs ( bactériesmicrofaune, nématofaune, etc ) et les végétaux ( plantes en eau douce et algues en récifal ) composent la population essentielle de l'écosystème d'un aquarium ; on doit considérer cette population comme l'alpha et l'oméga de la dynamique écosystémique d'un bac récifal, d'un aquarium d'eau douce ou d'un bassin.

D'abord les bases biologiques de l'aquarium

  Les végétaux comme les micro-algues en aquariophilie marine et les plantes à croissance rapide en aquariophilie d'eau douce constituent en écologie les producteurs primaires. En effet, les végétaux, vont former de la matière organique à partir d'éléments minéraux grâce à leur facultés photosynthétiques. À l'autre bout de la chaîne écosystémique dans un aquarium ou un bassin les micro-détritivores vont transformer les déchets de la matière organique en minéraux, qui seront à nouveau transformer en matière organique "neuve" par les végétaux. Entre ces deux pôles de la dynamique vitale de l'écosystème de l'aquarium ou du bassin sont les poissons et les "gros" invertébrés.

Des aquariums et bassins qui démarrent déjà mal

   On voit donc bien que les les micro-détritivores et décomposeurs ( microfaune et bactéries ) et les végétaux occupent la place centrale dans l'écologie d'un aquarium ou d'un bassin. Or, la grande majorité des aquariophiles, en eau de mer ou en eau douce, accordent bien souvent à ces derniers une place secondaire, voire accessoire ; l'accent de peuplement du bac portant presque exclusivement sur les poissons en eau douce et sur les poissons et les coraux en récifal. De manière générale les aquariophiles vont se contenter, comme leur a conseillé leur vendeur en animalerie, d'ajouter quelques "bactéries longue conservation" entreposées sur les étagères du magasin. S'agissant de la microfaune, surtout biologiquement indispensable en récifal, elle sera confondue avec la macrofaune et on introduira quelques "grosses bêbêtes" comme des Copépodes pélagiques et des Gammares en espérant qu'elles fassent le travail de la microfaune. Et bien non, cela ne fonctionne pas ainsi !

Respecter la Nature dans un aquarium ou un bassin

   On ne peut pas tricher avec la Nature et remplacer l'essentiel écologique par des artifices en flacons ou des animaux inadaptés bio-fonctionnellement... ou pire encore par du matériel de filtration high tech. À propos de ce dernier point, il semble que la tendance ultra-consumériste qui a engendré toute une génération de pseudos-aquariophiles complètement déconnecté de la Nature et de son écologie st fait son temps. On ne pouvait pas continuer ainsi à faire des aquariums high tech à problème ! Aujourd'hui tout aquariophile sérieux sait que la première étape de la création de son écosystème en aquarium ou bassin est de lui apporter ce dont il a impérativement besoin pour fonctionner sainement et durablement. Vouloir s'affranchir de l'essentiel biologique ( bactéries et microfaune ) en utilisant des artifices ( matériel ou produits industriel ) c'est à coup sûr aller vers l'échec aquariophile.

Que du naturel dans un aquarium ou bassin ! 

On l'a vu en aquariophile d'eau douce il y a quelques années, les "plantes en plastique" ne peuvent remplacer les plantes naturelles et il apparaît que les aquariophiles débutants ont bien compris cela. Pour les bactéries et la microfaune ce n'est pas encore gagné ! Toujours est-il qu'Aquamicrofaune fait tout ce qui est en son possible pour que la nouvelle générations d'aquariophiles soient plus conscientes et respectueuses des lois de la Nature et des principes écologiques qui sévissent pour notre plus grand bonheur finalement de la même manière dans le milieu sauvage que dans nos bacs !