Votre panier est vide  Votre compte

biotope

Qu'est-ce qu'un aquarium naturel ( eau de mer ou eau douce ) ?

  • Par lbno
  • Le 02/08/2018

Qu'est-ce qu'un aquarium naturel d'eau de mer ou d'eau douce ?

Qu'est-ce qu'un aquarium naturel ? Les adeptes de l'aquariophilie low tech répondront qu'il s'agit d'un aquarium fonctionnant sans matériel ou presque ; le bac en verre étant dans ce cas considéré comme un simple contenant dans lequel on introduit de l'eau, des plantes et des poissons ou des invertébrés. Précisons que ce type de mode de maintenance low tech peut fonctionner en aquariophilie d'eau douce mais pas en aquariophilie récifal où l'absence de plantes consommant les minéraux ( comme par exemple les nitrates ) résultant du traitement des déchets par les détritivores et décomposeurs impose le développement d'une végétation dense d'un autre type, en l'occurence des algues . Cette densité algale dans la bac principal serait bien entendu préjudiciable aux coraux qui se trouveraient étouffés. Il est certes possible de cultiver des algues en grande quantité dans un bac annexe relié au bac principal ( refuge ).mais à vrai dire il faut en extraire une grande quantité régulièrement pour extraire une quantité importante des nitrates et autres éléments qu'elles ont absorbés pour former leurs tissus. En fait les refuges à algues sont plutôt un complément au travail de dénitrification déjà effectué par les bactéries anaérobies dans les pierres vivantes et, mieux encore et avec plus d'efficaité ( puisque dans cas on peut même se passer d'écumeur ; méthode DSB ou Jaubert ) dans les zones profondes d'un lit de sable épais.  

Un aquarium naturel n'est pas nécessairement un aquarium low tech

Par "aquarium naturel" en aquariologie spécialisé en écologie des "systèmes fermés" on entendra un bac dans lequel on cherche à reconstituer le plus fidèlement possible un écosystème sauvage. De fait, mise à part dans un bassin de jardin il est très difficile de se passer de lumière artificielle tant une végétation dense est indispensable. En aquariophilie récifal il n'est même pas imaginable de compter sur la lumière naturelle ( provenant d'une fenêtre par exemple ) tant les coraux ont besoin d'une intensité lumineuse très intense comme sous les latitudes tropicales. Le chauffage sera aussi dans la très grande majorité des cas nécessaire pour maintenir une température conforme aux biotopes généralement imités en aquariophiles d'eau douce comme d'eau de mer. Profitons -en pour dire que les poubelariums extérieurs  ( aquariophilie low tech extrême ) ne respectent en rien la Nature. Héberger des poissons d'origine tropicale sous des conditions tempérées, même s'ils semblent s'adapter, n'a rien d'une démarche aquariophile sérieuse. Comme quoi "low tech "ne rime pas forcément avec "naturel", n'est-ce pas !

Un aquarium naturel est nécessairement écosystémique 

Nous en avons déjà parlé sur ce blog, la démarche écosystémique consiste à reconstituer un écosystéme incluant l'action humaine dans sa dynamique. Trop souvent on a entendu les adeptes des aquariums "usine à gaz" justifier leur pratique pseudo-aquariophile dénaturé par l'argument que l'aquarium étant un milieu artificiel on ne peut pas le considérer comme un écosystème naturel. Et donc, les lacs artificiels non plus on ne devrait pas les appréhender comme des écosystèmes naturels ?  Ce qui définit un écosystème et l'association d'un biotope, d'une biocénose + les interactions entre le premier et le second. Il s'agit donc d'une dynamique écologique qui dépend bien moins de l'intervention ou non de l'homme que de la nature de ses interventions. Ainsi, un étang géré par une association de pêche ( entretien des berges, curage, gestion quantitative des populations piscicoles, ajout d'espèces végétales, apport périodique de nourriture, etc ) reste un écosystème. De même donc un aquarium géré par un aquariophile ( véritable ! ). Ce qui n'est plus effectivement un écosystème c'est le bac artificiel où le travail de la Nature est quasiment totalement effectué par des machines et des produits chimiques...

Conclusion

La conclusion s'impose d'elle-même ! Un aquarium naturel est un bac d'eau douce ou d'eau de mer (  ou un bassin ) qui s'auto-gère bio-chimiquement. Dans ce type d'aquarium le biotope ( souvent artifiel, comme l'éclairage, le chauffage, le brassage et éventuellement la filtration mécanique ou l'écumage ) n'est pas un obstacle à la dynamique d'un écosystème mais au contraire son facteur favorable. Mais quand est-il donc d'une filtration surpuissante qui aspire la microfaune comme des déchets ou la prive totalement de nourriture ( bac oligotrophe ) ? Quand est-il de ses lampes UV permanentes ( hors traitement éventuel de maladie ) qui exterminent volontairement les décomposeurs et rendent les bacs stériles. Quand est-il des aquariums avec des plantes en plastiques ? Pour les habitués de ce blog cet article est une pubication de plus au service d'une même mission aquariologique qu'ils connaissent bien. Les autres, qui n'auront peut-être pas tout à fait ici la réponse à la question " Qu'est-ce qu'un aquarium naturel ?", auront peut-être trouvé une motivation pour lire quelques-uns des 160 autres publiés à ce jour sur ce blog.