Votre panier est vide  Votre compte

conseil aquarium

L'essentiel à connaître avant de créer un aquarium récifal

  • Par lbno
  • Le 12/10/2019

L'essentiel à connaître avant de créer un aquarium récifal 

 

   Pour les aquariophiles et en particulier les récifalistes qui fréquentent régulièrement ce blog cet article va paraître bien pauvre en informations. Il s'agit ici plutôt d'insister sur une seule information primordiale qui a encore du mal à passer au sein de l'establishment récifaliste. Les "anciens" ont bien du mal a accepter que la notion de microfaune telle qu'ils l'entendaient hier était absolument erronée et certains préfèrent induire en erreur les néophytes qui leur demandent conseil plutôt que de reconnaître leur lacune sur ce point. Non, absolument non, introduire de la macrofaune ou constater à l'œil nu sa présence dans un bac ne dispense pas de l'ensemencer en véritable microfaune ! 

  Je constate à travers les questionnements que les futurs récifalistes me posent via le service gratuit de Conseil en aquariophilie que la confusion entre microfaune et macrofaune persiste dans le milieu récifal. Si ce malentendu n'était pas susceptible d'engendrer des conséquences tragiques sur les récifaux nouvellement installés il ne serait pas nécessaire de tant insister comme je le fais pour le régler. Sauf que l'on sait que négliger l'ensemencement en micro-organismes détritivores au démarrage d'un bac récifal c'est assurément aller vers de sérieux problèmes de maintenance ! Pour mettre en balance les mauvais conseils prodigués sur les réseaux sociaux par certains récifalistes qui n'ont manifestement pas les compétences en écologie pour conseiller au sujet de la microfaune je vais simplement faire ce rappel qui sera reçu comme une piqûre douloureuse pour certains et c'est tant mieux  : 

   La microfaune c'est la microfaune un point c'est tout ! Introduire cette microfaune dans un bac récifal au démarrage et veiller à entretenir cette population de microfaune dans un aquarium d'eau de mer fait partie de la méthode et de la maintenance récifaliste. Ensemencer son aquarium récifal en microfaune est une obligation basique de l'aquariophilie marine ! L'introduction de souches de microfaune dans un récifal est aussi importante que choisir éventuellement un écumeur ou une rampe d'éclairage par exemple. L'encemencement en micro-organismes détritivores, en microfaune véritable donc, est l'acte fondamental qui détermine la viabilité de l'écosystème du bac récifal. On ne peut non plus ensemencer de manière optimale un récifal en microfaune à partir de pierres vivantes telles que celles proposées de nos jours. Ceux qui parlent encore des pierres vivantes comme des pourvoyeurs de microfaune font en vérité référence aux pierres vivantes des années 80-90 qui était transportées immergées, expédiées en "urgence" et que l'on récupérait quasiment à la descente de l'avion. Aujourd'hui la microfaune doit être apportée au bac récifal grâce à des souches d'ensemencement comme les propose Aquamicrofaune. Que des anciens récifalistes nostalgiques déplorent ce fait ne change rien à sa réalité méthodique ! De nos jours, on doit impérativement ensemencer son bac récifal avec des souches de véritable microfaune, c'est ainsi et pas autrement... Heureusement le succès d'Aquamicrofaune confirme que l'aquariophilie marine évolue avec son temps et l'état actuel des connaissances écologiques ( ma spécialité professionnelle ). Nous ne sommes plus au XXème siècle et certains anciens récifalistes devraient se mettre à la page, celle que je suis à l'instant ici en train de finir de rédiger par exemple !