conseil

  • Les questions que le débutant en récifal doit se poser

    • Le 30/03/2022

    Les questions que le débutant en récifal doit se poser 
     

     Tout se joue au démarrage

       Un projet de création d'un aquarium d'eau de mer doit être bien pensé ! Il est beaucoup plus facile de rattraper les erreurs de débutants dans un bac d'eau douce que dans un bac d'eau de mer. D'autant plus s'il s'agit d'un récifal. La stabilité d'un récifal est la clé de sa réussite. Les animaux habituellement hébergés dans ce type d'aquarium, notamment les coraux, sont extrêmement sensibles aux variations des paramètres physiques et chimiques et cette stabilité reposera entièrement sur la manière dont vous avez effectué le démarrage de l'aquarium, tant au niveau matériel que biologique. Beaucoup d'aquarium d'eau de mer "à problème" sont des bacs mal démarrés

    Trouver les bonnes informations

       Pouvoir obtenir des réponses au fur et à mesure que l'on se questionne, afin de ne pas se perdre à travers la multitudes d'informations, parfois contradictoires, que l'on peut trouver sur les réseaux sociaux, est assurément la façon optimale de construire correctement son projet "eau de mer". En tant qu'aquariologue professionnel, souvent amené à aider des récifalistes à résoudre des problèmes de maintenance dû à un mauvais démarrage de leurs aquariums, je sais au combien il est important d'accompagner les débutants le plus tôt possible dans leurs projets aquariophiles. Pour ne pas s'agarer dans les méandres informatifs, le débutant doit pouvoir obtenir rapidement les meilleures réponses à ses questions.  

    Ne pas gaspiller son argent

       L'aquariophilie d'eau de mer est souvent présentée comme un épouvantail technique alors qu'il n'en est rien. L'excès de technicité cache fréquemment une manque de connaissance en écologie aquatique. Le débutant croit alors que cette lacune peut être comblée par l'acquisition de matériel surperformant et de produits chimiques "miracles". Cette tendance vers la maintenance artificielle du bac nécessite un gros budget. L'idée d'une pratique de l'aquariophilie marine très onéreuse découle de cette mauvaise appréhension méthodologique initiale. Bien préparer et conduire son projet récifal peut réduire considérablement le coût du démarrage ! 

    Prendre connaissance de données aquariophiles spécifiques

      Le vendeur généraliste en aquariophilie n'est pas forcément écologue ! Or, en aquariophilie marine, le facteur "fonctionnalité écologique" est déterminant dans la réalisation d'un écosystème durablement viable. Il n'est par exemple pas possible en récifal de compter uniquement, comme en eau douce, sur un "bon" filtre pour que se réalise le cycle de l'azote. Il faudra obligatoirement que soit ajoutée un moyen biochimique spécifique pour effectuer une étape d'épuration suplélmentaire, la dénitrification. Le conseillé en aquariophilie d'eau de mer doit connaître certaines données écologiques particulières. Ces données doivent êtes obligatoirement transmises aux débutants au cours de l'évolution de son projet récifal.   

    Être conseillé par un professionnel compétent 

      Depuis de nombreuses années, je mets gratuitement mes compétences d'aquariologue professionnel au service des néophytes qui se lancent dans la belle aventure récifale. Le service que je propose permet aux débutants ( même anonymement, s'il le souhaite )  d'exposer très simplement toutes les questions au fur et à mesure que mûrit son projet aquariophile. Des centaines de nouveaux récifalistes ont pu ainsi être pertinement accompagnés avant, pendant et jusqu'à la réalisation de leurs projets. Parce que la vie d'animaux en dépend, il n'y a pas de questions bêtes que vous ne pouvez poser pour réussir votre bac récifal. Toutes les questions méritent que j'y réponde ! N'hésitez donc pas...