Votre panier est vide  Votre compte

DSB

Le lit de sable décoratif ( non DSB ) d'un récifal doit lui aussi être vivant !

Le lit de sable décoratif ( non DSB ) d'un récifal doit lui aussi être vivant !

101 0516

 

Depuis la mise à disposition du grand public aquariophile de souches de sable vivant particulièrement riches en endofaune, notamment en nématofaune et larves de vers fouisseurs, il n'y plus aucune raison pour les récifalistes de se passer de sable dans leur bac. Il est vrai que l'impossibilité de se procurer de la véritable endofaune, donc du vrai sable vivant, avait contraint ces dernières années les aquariophiles marins a adopter, souvent à contre-coeur pour beaucoup, la mode des barre-bottom, autrement dit l'élaboration du décor rocheux posé directement sur la vitre inférieure nue, sans sable. Non seulement les récifaux ainsi conçus ont logiquement un aspect esthétique très peu naturel mais en plus et surtout ils sont forcément affaiblis du point de vue écologique.

Pourquoi encore se passer de sable décoratif dans un récifal ? 

On peut bien entendu se passer de sable dans un récifal en comptant sur un gros volume de pierres vivantes pour héberger une bonne population de bactéries dénitrifiantes mais il est en revanche dommage de se priver de cette incroyable niche écologique que constitue un lit de sable. Nous ne parlons même pas ici du lit de sable épais ( DSB ) et de son extraordinaire faculté dénitrifiante et déphosphatante mais tout simplement d'un lit de sable de 2 ou 3 centimètres dont la fonction est essentiellement décorative. Comme on l'a dit plus haut, un aquarium récifal avec un fond de sable a tout de même un petit quelque chose en plus que l'aquarium dont on voit le verre au fond. Jusqu'à présent, le problème de ce type de lit de sable décoratif était qu'il ne contenait pas de vie, hormis des bactéries, et que les déchets organiques particulaires, trop gros pour être traités en l'état par les bactéries, s'accumulaient dans le sable.

La fin des lits de sable "nids à merde" en récifal

   Les récifalistes victimes de ce processus normal, puisque résultant d'une carence écologique, en avaient déduit que le sable dans un récifal était un "nid à merde", à moins d'être un véritable DSB de plus de 12 centimètres d'épaisseur. Depuis le mise à disposition des récifalistes des souches de sables vivants Aquamicrofaune les récifalistes ne sont plus obligés de choisir entre un fond nu ( barre-bottom ) et un lit de sable épais ( DSB ) ; ils peuvent enfin choisir d'installer un fond de sable décoratif de 3 cm environ et l'ensemencer avec un ou plusieurs seaux de sable vivant Aquamicrofaune. Répétons-le, ce lit de sable vivant à vocation résolument décorative n'aura pas les pouvoirs bio-géo-chimiques d'un DSB mais le fait qu'il ne soit plus inerte ( sans vie ) va permettre que la matière organique sédimentaire soit naturellement traitée par l'endofaune et ainsi ne constituer rien de plus qu'un bon élément de la chaîne trophique ( alimentaire ) dans la saine dynamique d'un écosystème équilibré ! Rappelons pour finir que la microfaune libre, celle qui ne vit pas dans la sable est tout aussi importante dans l'écosystème que l'endofaune du sable vivant. 

Voir contenu d'une souche d'ensemencement de sable vivant Aquamicrofaune en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=dTRMjGnT4ew