écosystème

  • Le secret du récifaliste qui n'a pas de problème de budget

    • Le 01/02/2023

        Nous parlions hier de l'évolution de la pratique de l'aquariophilie d'eau de mer sur le plan de la maintenance. Mais il n'y a pas que cela qui a fondamentalement changé ces dernières années dans la façon d'appréhender un bac récifal. On peux constater que l'on voit moins les récifalistes afficher publiquement leurs bacs comme des trophées. Le temps de la course a celui "qui a la plus grosse" est heureusement révolu ; on revient enfin à l'Aquariophilie ! 

       Nul besoin de remplir son bac à ras bord de coraux plus étincelants que nature et de poissons rares pour profiter de l'extraordinaire vitrine écologique qu'est l'aquarium marin tropical. La plupart des aquariophiles que j'apprécie sont discrets et profitent de leur bac sans faire beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux. Quand ils mettent leur aquarium en avant c'est toujours pour "illustrer" un conseil ou une suggestion ou pour montrer plus clairement un animal à identifier ou quelque chose qui les préoccupe. Ne se souciant pas du regard des autres et ne participant pas à la course "au plus beau", ce sont aussi ceux qui savent le mieux gérer leur budget aquariophile. 

       Ils ont commencé par quelques boutures et les ont laissées pousser à leur rythme. Tant pis s'il y avait encore des espaces vides ; ces derniers se sont remplis au gré de l'évolution du petit biotope qu'ils ont créé. Pour les poissons c'est pareil. Ils les ont achetés progressivement en veillant simplement a introduire les plus territoriaux en dernier. Il y a déjà tant à observer au niveau de la micro-diversité que l'on est pas pressé.

        Les aquariums sont comme ces jardins et parcs merveilleux que leurs concepteurs ont créés à partir de jeunes plants d'arbres et arbustes. Pour ces derniers le temps ne compte pas car ce qui est existentiellement appréciable c'est la lente transformation du paysage et non sa finitude, qui n'arrivera jamais. Ce principe vaut aussi pour l'aquarium récifal. Pourquoi vouloir le remplir très vite ? La beauté de la Nature ne se mesure pas à la quantité. Bien entendu que cela pèse fortement sur le budget de remplir son bacs de poissons et d'invertébrés en moins de 3 mois ! 

      Pour celui qui peut voir le lent "mouvement" évolutif de l'écosystème de son bac, le plaisir contemplatif est permanent et presque infini. Il n'a plus besoin de rajouter sans cesse des animaux nouveaux pour entretenir sa motivation aquariophile. Au contraire, a chaque fois que la tentation consumériste l'envahit, elle est freinée et raisonnée par le peur de casser le charme et l'harmonie du bac. L'aquarium récifal du nouveau aquariophile a aussi un coût mais son étalement dans le temps le rend bien plus léger pour son budget.