Votre panier est vide  Votre compte

micro-algues

Quand les diatomées deviennent un problème en récifal

  • Par lbno
  • Le 23/10/2020

Quand les diatomées deviennent un problème en récifal

 

    Nombre de récifalistes sont un jour ou l'autre confrontés à l'envahissement de leurs bacs matures par des diatomées, la principale algues brunes se développant en récifal. Le développement des diatomées peut être si important que l'aquarium semble être revenu au même état qu'à son démarrage ( pierres, sable et vitres recouverts d'un voile marron "sale" ). Bien souvent mal conseillés ou trop certains de leurs connaissances aquariophiles ces récifalistes vont réagir à ce phénomène en multipliant le nombre de changements d'eau et/ou en en augmentant leur volume. C'est assurément le pire qu'ils peuvent faire pour lutter résoudre cette problématique de maintenance ! 

Le facteur limitant des diatomées

   En aquariophilie on a tendance à entendre le facteur limitant comme le ou les éléments nutritionnels indispensables à la survie d'une espèce. La notion de facteur limitant doit ici être étendue comme désignant l'ultime élément absolument indispensable à l'épanouissement d'un phénomène écologique. Les diatomées ont bien entendu besoin de fer et de zinc pour consolider leurs fustules ou coques, mais même en présence suffisante de ces éléments ( c'est toujours le cas dans nos bacs  ) elles ne peuvent s'imposer quantitativement et conquérir territorialement les substrats ( pierres, sable, vitres... ). Pour que ce phénomène écologique soit possible il faut impérativement qu'elles disposent d'une certaine quantité de silicium minéral ( silicates ). Le silicium est donc le facteur limitant des diatomées. Un aquarium qui aurait un taux de SI ( silicium ) totalement nul ( ce qui en vérité n'est jamais vraiment le cas ) ne pourrait héberger la moindre diatomée ; ni de spongiaires d'ailleurs ; les éponges ayant besoin de cet élément en quantité importante pour construire leurs fibres.

Les diatomées au démarrage d'un récifal

  Le silicium minéral est présent en bonne quantité au démarrage du bac ( roches et pierres notamment ). Les diatomées vont profiter de cette abondance siliceuse pour s'épanouir en travaillant à la transformation du silicium minéral en silicium organique soluble dans l'eau. Une fois la source de silicium minérale épuisée ( plus exactement fortement diminuée ) les diatomées vont naturellement diminuer puis quasiment disparaître du bac ; en vérité elles sont toujours présentes "en sommeil" ou en très faibles quantités sur des zonations localisées. Tant que l'on entrera pas dans le bac des nouveaux matériaux "neufs" ou de l'eau chargée en silicium ( eau de conduite par exemple) le taux de SI restera raisonnablement bas et les diatomées resteront quasiment invisibles. 

Important : Les silicates sont indispensables au démarrage du bac

   On entend souvent sur les réseaux sociaux qu'il faut absolument fuir les matériaux susceptibles d'être fortement chargés en silicates afin justement de ne pas être envahi de diatomées. Il s'agit là d'un contre-sens écologique ! En transformant les silicates en silicium organique soluble les diatomées en permettent l'assimilation par une foule de micro-organismes indispensables au bon démarrage du bac. C'est grâce à ces populations de micro-organismes que le silicium va devenir un élément favorable à la dynamique écosystémique ( réseau alimentaire, énergétique et détritique). Empêcher ou contrarier la phase algale engendre généralement une instabilité chronique de l'écosystème. Les diatomées sont à la base de la construction d'un écosystème stable en aquarium marin !  

La cause du problème des diatomées dans un bac mature

   Si les diatomées sont écologiquement désirable au démarrage d'un aquarium d'eau de mer elles le sont beaucoup moins dans un bac mature peuplé de coraux et autres organismes sessiles. Si les coraux mous savent généralement repousser les diatomées de leurs tissus ce n'est pas toujours  le cas de coraux durs, notamment des sps, qui bien souvent se trouve étouffés par ces micro-algues siliceuses. En dehors des deux cas que nous avons cité plus haut  ( introduction de matériau siliceux ou introduction d'eau de conduite ) c'est via le sel synthétique que le stock de silicates se reconstitue de manière raisonnée dans un récifal. Or, le sel synthétique contient en moyenne 5 fois plus de silicium que dans l'eau de mer naturelle. Voilà pourquoi les diatomées envahissent souvent un bac récifal après un changement d'eau massif ou plusieurs gros changements d'eau rapprochés ! Cette cause est assurément la plus fréquente du problème de diatomées dans un bac mature... On comprend alors mieux pourquoi essayer de résoudre cette problématique de maintenance par des changements d'eau est un non sens écologique ! 

Si vous avez des questions : Conseils gratuits en ligne pour bien débuter en récifal ( eau de mer )