Votre panier est vide  Votre compte

microfaune larvaire

FAQ sur le produit Activateur de pierres vivantes- microfaune

  • Par lbno
  • Le 23/03/2019

Foire aux questions sur le produit Activateur de pierres vivantes-microfaune

101 1486

Cette faq ( foire aux questions ) poura être complétée en fonction des questions posées sur les réseaux sociaux ou via le service de conseil gratuit en aquariophilie proposé par Aquamicrofaune.

Pourquoi avoir remplacé le produit microfaune sur algues pour récifal  ?

   La demande de microfaune pour le démarrage et le ré-ensemencement des aquariums d'eau de mer récifaux est telle que la production d'algues qui servait de support d'élevage et d'expédition de la microfaune ne pouvait plus suivre. Il fallait donc réfléchir à un matériau à la fois productif en tant que niche écologique pour les micro-organismes détritivores et pratique pour l'expédition et l'introduction dans les bacs de destination à ensemencer. 

Pourquoi avoir choisi cette mousse comme support d'élevage de microfaune pour récifal ?

   D'abord parce qu'Il s'agit d'une mousse en polyuréthane réticulé de nature organique, chimiquement inerte pour nos bacs et 100 % biodégradable. Ce type de mousse de qualité est bien connu des aquariophiles d'eau douce qui l'utilisent comme masse de filtration basique de leurs filtres externes rapides ou comme filtre mécanique grossier en amont des systèmes de décantation.  Ensuite parce que la porosité de ce matériau rappellant celle des roches de corail ( les véritables pierres vivantes originelles ) est particulièrement intéressante pour l'élevage intensif de la microfaune. Le dédale de fibres composant ce matériau offre une énorme surface de colonisation pour la microfaune et surtout pour ses larves. Ces dernières, le zooplancton benthique temporaire, constituent une niche écologique qui fait la force d'ensemencement exceptionnel du produit. Comme ces larves sont protégées dans la mousse jusqu'à leur diffusion dans le bac en tant que microfaune adulte on réduit considérablement le taux de prédation que le rincage des algues occasionné logiquement avec le précédent produit. Un dernier avantage et qu'il n'y aura plus de production de co2 par les algues dans les seaux pendant leur transport nocturne. Donc, le taux d'oxygène pour la microfaune restera plus élevé et plus longtemps dans les contenants. 

La mousse subit-elle un traitement spécial et lequel

   Oui, la mousse en état ne serait pas suffisante pour servir de support de production intensive de microfaune. Elle est donc, préalablement à son utilisation comme support d'élevage, maturée dans une préparation d'eau de mer enrichie notamment en probiotiques sélectionnés et en phytoplancton benthique choisi. C'est cette préparation très étudiée qui, par sa richesse nutritive, va permettre une production de microfaune optimisée. Afin de garantir sa qualité pérenne et éviter les contrefaçons trompeuses ce procédé inédit en aquariophilie est déposé à l'Institut National de la Propriété Industrielle. 

Combien de kg de pierres peut-on ensemencer avec ces souches de microfaune ? 

   Plutôt que de raisonner en terme de volume de pierres mortes ou synthétiques que ces souches peuvent ensemencer dans un récifal au démarrage il est plus objectif de considérer à quoi elle corresponde relativement à l'ancienne méthode  ( écologique dépassée ! ) où il fallait introduire des pierres vivantes pour démmarer un récifal. On peut estimer qu'une portion de ce support de culture véhiculée dans un seau d'un litre contient une densité de microfaune adulte et larvaire équivalente à environ celle de 10 kg des meilleures pierres vivantes d'Indonésie avant importation, à 30 kg de ces mêmes pierres vivantes après leur voyage à sec ou presque et à 50 kg de pierres acllimatées ou maturées en bacs nus de stockage. Bien entendu, tout comme c'était le cas même avec les pierres vivantes de première qualité le taux d'ensemencement effectif dépend de divers facteurs abiotiques et biotiques. Tout comme c'était le cas avec le produit à succès précédent ( microfaune sur algues ) on peut dire raisonnablement et rationnellement que deux seaux ou trois seaux de microfaune pour ensemencer un récifal au démarrage seront toujours mieux qu'un seul !   

Comment utiliser ces souches d'ensemencement en microfaune

  On ne peut pas faire plus simple et efficace ! Il suffit de déposer la mousse dans le bac et soit de la laisser flotter ou de la coincer entre deux pierres ou autre. Ne pas rincer le cube de mousse afin de conserver les larves de microfaune à l'intérieur. L'eau du seau, parfaitement saine, doit elle aussi être versée dans l'aquarium d'eau de mer récifal à ensemencer car elle contient de la microfaune adulte ( visible à la loupe si l'on observe avec attention ). La mousse devra rester en place dans le bac 15 jours minimum. 

Les souches d'ensemencement contiennent-elle aussi de la macrofaune

   Il est bien écologiquement évident que de nombreuses espèces de macrofaune ( gammares, copépodes benthiques, etc.) sont présent dans l'élevage et qu'il est impossible de séparer leurs larves de celles de la micofaune dans la colonne d'eau et encore moins dans les mousses de culture. Alors oui, les souches d'ensemencement en microfaune apporte aussi de la macrofaune dans les bacs récifaux au démarrage ou ensuite. Mais il faut bien retenir qu'il est très facile de se procurer par ailleurs sur le marché aquariophile des gammares, copépodes et autres "podes" et que la spécialité d'Aquamicorfaune, ce qui fait l'intérêt essentiel de sa production,  c'est la microfaune !