Votre panier est vide  Votre compte

récifal

Seul l'aquarium récifal naturel peut être beau

  • Par lbno
  • Le 18/11/2018

Seul l'aquarium récifal naturel peut être beau

Image du jour usine 2

   La mise en avant de la méthode écosystémique en aquariophilie d'eau de mer par Aquamicrofaune a assurément révolutionné la maintenance récifale. Entraîné dans une folie consumériste et une utopie technologique contre-nature la pratique récifaliste s'était trouvée totalement coupé du Principe aquariophile, de la raison même qui justifie conceptuellement l'objet "aquarium". Nous parlons ici de l'aquariophilie d'eau de mer mais ce dévoiement idéologique vaut aussi pour l'aquariophilie d'eau douce.

La beauté superficielle des récifaux sur les réseaux sociaux

   Depuis les années 2000 environ la pratique aquariophile en générale n'avait cessé, bien aidée par les sirènes du marketing industriel, de se dénaturer, de préférer la technicité et l'artificialité à la connaissance écologique scientifique. C'est ainsi que les aquariums récifaux sont devenus des usines à gaz n'ayant pour seul et unique intérêt que l'esthétisme. On peut voir d'ailleurs sur les Groupes et forums récifalistes populaires que poser devant son bac est devenu une mode et que des dizaines de "j'aime" peuvent être attribués à un bac pour la seule raison qu'il est "trop beau". Il s'agit là d'une "aquariophilie" superficielle qui occulte absolument la véritable beauté d'un aquarium, celle qui révèle la Nature et sa dynamique écologique.

L'authentique beauté en aquariophilie

  Un aquarium, par définition conceptuel, est beau ( au sens de susciter de l'admiration et de la satisfaction ), lorsqu'il parvient à représenter naturellement une parcelle de nature, à reproduire un écosystème avec son biotope et sa biocénose. La beauté attribuée à une bac récifal maintenu en vie par des artifices technologiques et des intrants chimiques n'est pas authentique dans le cadre aquariophile. L'aquarium écosystémique, lui, ne peut-être beau qu'à la condition absolue que l'équilibre de son écosystème repose principalement sur sa biodiversité, sur la dynamique écologique du vivant, notamment des micro-organismes détritivores et décomposeurs ( microfaune et bactéries ). Les micro-organismes constituant le socle écologique d'un biotope aquatique on voit mal comment un aquarium dépourvu ou presque de microfaune et épuré artificiellement peut être beau du point de vue aquariophile ? 

Seule l'aquariophile écosystémique révèle la beauté d'un aquarium

   Nous ne parlons pas ici de la notion de beauté considérée en aquascaping, une discipline très particulière plus proche des arts décoratifs que de l'aquariophilie proprement dite. D'ailleurs l'aquascaping est quasiment inexistante en aquariophilie récifale. Même les récifalistes les plus "usines à gaz" n'en sont pas encore à utiliser les coraux  pour reproduire dans leurs bacs des paysages terrestres. Heureusement ! car cela serait propablement pour eux une justification pour dénaturer plus encore la pratique de l'aquariophilie marine. La vérité aqua-écologique est que sauf vouloir faire plus beau que nature (  motivation artistique ou vaine prétention humaine ) il suffit de considérer la biodiversité ( dont les micro-organismes ! ) comme moteur d'un récifal pour que ce dernier révèle naturellement sa beauté aquariophile...