récifal

  • Pourquoi faut-il introduire de la microfaune au démarrage d'un récifal

    • Le 07/12/2023

       Dans le milieu des aquariophiles d'eau de mer, on l'appelle communément "microfaune" mais il s'agit plutôt de méiofaune ( terme scientifiquement juste ). Ce n'est pas le plus important. Ce qui l'est pour la débutant en récifal c'est de considérer ces petites bêtes microscopiques ( < 1 mm ) comme d'une importance capitale pour la réussite du bac. Cette impératif  biologique est si déterminant qu'aucun aquarium ne peut en fait trouver son équilibre écologique si cette "microfaune" n'a pas été ajoutée dans le bac lors de son démarrage. Et attention ! Quand on parle ici de microfaune, on ne pense pas à ces organismes bien visibles nageant dans une bouteille ou un flacon. Cela c'est par définition de la macrofaune. Et cette dernière, qui plus est, est pélagique ( de pleine eau ) et non benthique ( vivant sur les substrats ). Cette macrofaune ( des copépodes le plus souvent ) a beau impressionner le néophyte quand il reçoit son flacons, elle n'a pourtant pas le moindre intérêt en ce qui concerne le bon démarrage du bac. Tout juste sera-elle bonne, si elle survit assez longtemps, à nourrir les futures poissons. Il est vrai qu'ils n'auront aucun mal à capturer ses proies nageant bien visiblement dans la colonne d'eau. Il n'est pas difficile de comprendre que seule la microfaune/méiofaune colonisant discrètement les pierres vivantes et le sable peut échapper aux poissons non spécialisés dans leur chasse ( le poisson Mandarin en est par exemple un super prédateur ! ).

       C'est pour cela que l'utilisation de flacons de macrofaune pélagiques ( organismes bien visibles à l'oeil nus nageant en pleine eau ) est totalement inutile et sans intérêt pour le démarrage d'un aquarium marin. C'est encore plus vrai en ce qui concerne ces "kits de démarrage pour récifal" proposés par certaines grandes marques aquariophiles. Là, il ne s'agit en vérité qu'au mieux de bactéries mais en aucun cas de méiofaune vivante ! Vous l'aurez compris, ce petit article est d'une importance capital pour la réussite de votre futur récifal. Une certitude : Si vous n'ensemencez pas correctement votre bac au démarrage, c'est l'échec assuré ! On ne peut pas aller contre les besoins de la Nature...