Votre panier est vide  Votre compte

Les recycleurs de la matière organique en aquarium récifal

Micro-détritivores et décomposeurs ( microfaune et bactéries ) en aquarium

   

    La microfaune et les bactéries constituent le dernier maillon de la chaîne de recyclage des matières organiques dans un bac récifal, tout comme dans un aquarium d'eau douce naturel bien entendu. Or, paradoxalement, les micro-détritivores ( microfaune ) et les décomposeurs ( bactéries ) comptent pour partie négligeable dans la mode actuelle des aquariums "usines à gaz" aseptisés. De manière générale d'ailleurs, les récifalistes adeptes de cette aquariophilie dénaturée et artificielle n'accordent d'importance qu'à ce qui se voit ( esthétisme ), donc généralement aux "gros" consommateurs primaires ( des poissons et des invertébrés ). Pour garder leurs jolis bacs bien propres pour les photos et vidéos, ces récifalistes vont aussi logiquement accorder un intérêt pratique aux animaux constituant l'équipe ménagère, en l'occurence les "gros" détritivores brouteurs d'algues ( Bernard L'Hermite, escargots, étoiles de mer, oursins, etc. ). En revanche, en ce qui concerne les micro-détritivores et décomposeurs, qui n'ont aucun intêret visuel à l'oeil nu, ils se contenteront d'ajouter pour la forme quelques ampoules de "bactéries" et deux ou trois pochons de "macro microfaune" ( gammares, copépodes ). Au moins, ils pourront encore une fois montrer fièrement sur les réseaux sociaux, à qui veut bien, toutes les grosses bêbêtes qui s'agitent dans leurs supers méga refuges à microfaune.

Des agents d'épuration essentiels négligés en aquariophilie "moderne"

Tout cela est bien joli n'est-ce pas ? Oui mais... il manque des agents d'épuration essentiels tout au bout de la chaîne de recyclage de la matière organique ! Et c'est précisément ce défaut productif qui fait que certains cycles bio-géo-chimiques ( NO3 et PO4 ) ne sont pas naturellement bouclés ! Alors, dans ce cas, on n'a pas d'autre choix que de compenser cette déficience écologique par l'emploi de matériel higt tech, de matériaux industriels et d'intrants chimiques. Est-ce si compliqué de comprendre que dans un écosystème la microfaune et les bactéries, les micro-détritivores et les décomposeurs, ont pour mission écologique de finaliser le recyclage de la matière organique en matière minérale. Ainsi seulement la grande boucle bio-géo-chimqiue peut être naturellement bouclée ! 

La "Méthode" Aquamicrofaune, quel grand mystère

Voilà pourquoi, au plus grand étonnement de certains récifalistes déconnectés écologiquement, nos bacs écosystémiques, un bien grand mot pour dire naturalistes, fonctionnent parfaitement, sans utilisation d'une machinerie couteuse et bruyante ni d'intrants artificiels. Si ces pseudo-aquariophiles, au lieu de passer leur temps à s'admirer le nombril par projection virtuelle sur des débutants naïfs, prenaient au moins la peine de lire ce type d'article, ils comprendraient enfin que la Méthode Aquamicrofaune se résume à mettre en avant le Principe écologique basique suivant : 

- Les micro-détritivores, la microfaune ( j'ai bien dit la microfaune ! ), consomment les micro-particules de matière organique avant que les décompeurs ( les bactéries ) s'emparent énergiquement des micro-micro particules restantes ( en fait de la matière dissoute ) pour n'en restituer finalement que la matière minérale. ( C'est le processus d'immobilisation et de minéralisation  ).

Aquamicrofaune vous fait passer par sa boutique ! 

Bien parler d'écologie aquariophile est une bonne chose, encore faut-il associer cette bonne parole à un acte qui rend cette parole vivante ! De fait, Aquamicrofaune est aussi une petite boutique qui offre ( qui vend, c'est plus juste lol ) les moyens d'implanter dans les aquariums récifaux et autres ces habitants particuliers de nos aquariums, car invisibles et sans intérêt pour les aquariophiles écologiquement insconscients, que sont les micro-détritivores et les décomposeurs, autrement dit la microfaune et les bactéries

 

Halte copyright ! Ne dites pas que vous ne le saviez pas !

 

 

 

bactéries microfaune détritivores épurateurs